Nouvelle de 17 h > Un partenariat tissé serré
Nouvelle de 17 h

Un partenariat tissé serré

Pour la Maison Marie-Élisabeth
Sophie et Marilyne Tessier ont reçu 150 créations de près de 40 couturières et artisanes de la communauté (Photo courtoisie)

Marilyne et Sophie Tessier ont décidé de perpétuer le projet que leur mère Danielle Bélanger, décédée à la Maison Marie-Élisabeth, n’a pas eu le temps d’achever, en faisant un partenariat avec la maison de soins palliatifs rimouskoise.

Sophie et Marilyne Tessier, originaires du Bas-du-fleuve, ont eu l’élan d’honorer le projet de couture « Ben, couds donc! », né dans les mains créatives de leur mère.

Son projet consistait à dénicher des tissus recyclés pour les transformer en créations uniques de toutes sortes : « Maman était tellement généreuse qu’elle donnait l’entièreté de ses créations, mais elle rêvait de faire des marchés artisans en plus de les vendre sur la route. Elle disait qu’elle stationnerait le campeur sur le bord du quai en Gaspésie et qu’elle ouvrirait les portes aux passants. Elle s’est doucement envolée le 11 avril 2020, à la Maison Marie-Élisabeth (MMÉ), sans pouvoir terminer son projet », se remémore Sophie Tessier.

Métal du Golfe_VF

Honorer leur mère

« Notre mère avait un projet de couture. Elle avait fait faire des petits logos qu’elle voulait apposer sur ses créations et quand elle est décédée, on s’est retrouvée devant sa machine à coudre et il y avait la petite pile de logos et on se disait ; qu’est-ce qu’on va faire avec ça? Il faut l’honorer, faire quelque chose alors on a décidé d’y donner un sens et de communiquer avec les femmes et toutes les personnes autour de nous qu’on connaissait qui font de la couture ou qui ont un talent pour les créations textiles », explique Marilyne Tessier.

Le souhait des deux sœurs est de lui rendre hommage, tout en soutenant la mission de la Maison Marie-Élisabeth. C’est dans cette intention qu’elles ont fait appel à la communauté artisane au cours des derniers mois.

Un projet qui a pris de l’ampleur

« Notre objectif est de redonner cet argent à la mission de Maison Marie-Élisabeth parce que notre mère y est décédée et finalement le projet a vraiment pris de l’ampleur. Les gens étaient tellement touchés qu’ils ont partagé le projet et beaucoup de gens y ont participé.

L’étiquette du projet créé par Danielle Bélanger, « Ben, couds donc! », a été apposé sur plusieurs créations par les couturières et artisanes de la région, en hommage à son initiative.
(Photo courtoisie)

Plus d’une quarantaine d’artisanes et couturières se sont manifestées pour coudre, tisser, tricoter, broder, plus de 150 créations. « C’est émouvant de voir comment les gens se sont laissé toucher par un projet de cœur comme celui-là. La communauté s’est vraiment mobilisée de différentes manières. Nous avons senti beaucoup d’entraide et de générosité. Nous souhaitons sincèrement remercier du fond du cœur toutes les personnes qui ont contribué avec amour à la réalisation de ce projet! », affirme Marilyne Tessier.

Grand lancement le 12 juin

Ces créations seront offertes à la population durant trois évènements estivaux, et les dons reçus iront à la Maison Marie-Élisabeth. En collaboration avec la MMÉ, Sophie et Marilyne Tessier organisent un grand lancement le 12 juin, de 11h à 16h, à la Coopérative Alina de Rimouski.

Les gens pourront voir et se procurer les créations de toutes sortes : pièces de vêtements (mitaines, bas de laine, foulards, pantoufles, etc.), sacs réutilisables, sacs à collation, sacoches, coussins, napperons, couverture de bébé, etc. Il y a des créations pour tous les budgets, les prix varient entre 10 $ et 100 $.

Certaines créations portent l’étiquette du projet « Ben, couds donc! » créé par Mme Bélanger, et d’autres non, puisque le projet a suscité un tel engouement que le nombre de confections a nettement dépassé le nombre d’étiquettes restantes! « Pour notre plus grande joie! Nous serons heureuses de pouvoir remettre tous les profits amassés à la Maison Marie-Élisabeth, en reconnaissance des bons soins prodigués par toute l’équipe lors du séjour de maman », indique Sophie Tessier.

La population est invitée à se procurer les créations de toutes sortes : pièces de vêtements (mitaines, bas de laine, foulards, pantoufles, etc.), sacs réutilisables, sacs à collation, sacoches, coussins, napperons, couverture de bébé
(Photo courtoisie)

« Notre but c’est d’écouler les étiquettes qui étaient déjà produites pour les honorer », explique Marilyne Tessier. 

Il sera aussi possible de rencontrer les deux sœurs et d’avoir accès aux créations lors des marchés publics de Sainte-Luce les 3 et 10 juillet, de 11h à 15h.

Pour informations

Pour plus d’informations, il est possible de consulter la page Facebook de la Maison-Marie-Élisabeth, le site Web www.maisonmarieelisabeth.ca ou de joindre Sophie Tessier au : sophietessier123@gmail.com

Facebook Twitter Reddit