Nouvelle de 18 h > Le parc Lepage en apparence très calme
Nouvelle de 18 h

Le parc Lepage en apparence très calme

Le parc Lepage, ce midi 2 juin 2022 (Photo: Véronique Bossé – journallesoir.ca)

À la suite de la controverse concernant le parc Lepage, réputé comme un lieu qui incite des jeunes des écoles avoisinantes à de la délinquance, le Journal Le Soir est allé en observation sur le terrain afin de mieux apprécier la situation.

À l’affût de ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à une bagarre, le Journal s’est rendu sur place hier midi et ce midi. Le parc et ses occupants étaient en fait plutôt tranquilles.

Par contre, il est vrai que le parc est très occupé sur l’heure du midi. À peu près une quinzaine de jeunes se tiennent du côté du Paul-Hubert, tandis qu’un autre groupe est installé plus près de l’entrée principale. Il ne semble pas y avoir de différence d’âge entre ceux observés au premier endroit et ceux observés à l’entrée. Plusieurs adultes, quoique moins nombreux, profitent aussi de l’heure du dîner pour se promener ou dîner dans le parc.

Une section du parc Lepage, ce midi 2 juin 2022 (Photo: Véronique Bossé – journallesoir.ca)

Des étudiants et des adultes

C’est également le cas de quelques jeunes. Si plusieurs se tiennent en petits groupes, beaucoup se tiennent à seulement deux ou trois. Ils sont répartis sur l’ensemble du parc et discutent, jouent sur leur téléphone ou mangent.

Seul un petit groupe de cinq jeunes s’amusait de façon discutable. Leur activité consistait à se lancer des branches, recueillies sur le sol.

Il est important de mentionner que le parc Lepage couvre un terrain assez large, qui comporte plusieurs recoins et de nombreuses entrées. Il est donc difficile d’affirmer que le Journal Le Soir a pu prendre connaissance de tout ce qui y est arrivé lors des deux derniers midis.

Contrer la violence

À la suite de plusieurs événements et de plusieurs dossiers concernant le parc Lepage et la violence qui y sévirait, la Ville de Rimouski songe à fermer le parc Lepage sur l’heure du dîner. Toutefois, un consensus n’a pas été obtenu lors de l’assemblée d’information qui a eu lieu à ce sujet, lundi.

Le parc Lepage, ce midi 2 juin 2022 (Photo: Véronique Bossé – journallesoir.ca)

« Nous avons une autre réunion, le 8 juin, avec le comité élargi. Alors on va voir où on en est rendu. Déjà depuis qu’on a fait l’avis de motion, par exemple, je suis allé cet après-midi et ça semble s’être bien passé. Je vais y faire mon tour au moins deux ou trois midis par semaine et ça semble aller un peu mieux, mais on reste vigilant », explique le conseiller responsable du district Saint-Robert, soit le district du parc Lepage, Jocelyn Pelletier.

« On discute beaucoup entre nous, on regarde où on est rendu, s’il y a eu des blessés, s’il y a eu des bagarres, donc on fait le point sur où en est rendu la prévention avec les jeunes et on parle aussi avec les intervenants du milieu. »

Sensibiliser les jeunes

En attendant de savoir si oui ou non le parc Lepage demeurera ouvert sur l’heure du dîner, quelques mesures sont déjà en place pour tenter de diminuer les risques de violences. Monsieur Pelletier explique qu’une importante prise en charge des différents milieux s’occupe à faire de la prévention.

« Évidemment, avec tout ce qui a été médiatisé, beaucoup de parents, à la suite de la lettre qui leur a été envoyée et de tout ce qui a été dit dans les médias, il y a beaucoup plus de sensibilisation que les parents ont pu faire avec les jeunes. On le note très bien. Je dirais que peut-être ceux qui suivaient la parade, ne la suivent plus, pour le moment. »

Jocelyn Pelletier (Photo: Ville de Rimouski)

Il souligne que tous ceux qui sont impliqués dans ce dossier sont aux aguets : « J’en fais une affaire prioritaire, de regarder l’évolution de comment ça se passe au parc Lepage, chez nos jeunes. »

Facebook Twitter Reddit