Nouvelle de 18 h > La tendance à la réduction de vitesse se poursuit
Nouvelle de 18 h

La tendance à la réduction de vitesse se poursuit

Saint-Anaclet prévoit réduire la vitesse à 40 km/h sur la rue Principale. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Après Rimouski qui a abaissé ses limites de vitesse à 40 km/h en zone résidentielle et à 50 km/sur le boulevard « aux cinq noms » ces dernières semaines, d’autres municipalités de la MRC Rimouski-Neigette prennent la même direction.

C’est le cas notamment de Saint-Anaclet, qui diminuera la vitesse à 40 km/h et ajoutera trois panneaux d’arrêt sur la rue Principale cet été. Ces mesures s’ajoutent à l’utilisation d’un panneau radar afficheur de vitesse mobile que la Municipalité a acheté il y a sept ans. L’utilisation d’un panneau radar mobile semble plus efficace que celle de panneaux qui demeureraient au même endroit dans le flux de circulation, comme on en voit à Rimouski, devant le garage Lamontagne Auto.

Après Rimouski, d’autres municipalités membres de la MRC prennent des moyens pour réduire la vitesse. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

« Le panneau radar est actuellement installé à la sortie Est du village. On le change de place régulièrement. On va le déplacer bientôt sur la rue de la Gare (qui mène à Saint-Anaclet), puis à un autre endroit de la rue Principale, encore un peu plus à l’Est. On l’utilise parfois sur la route Neigette. Dans un conseil précédent, nous avions une personne qui s’y connaissait en matière d’informatique et dont nous avons bénéficié de l’expertise. Il a fait beaucoup de tests avec notre panneau radar et il a trouvé qu’on peut le faire fonctionner en « mode » fantôme. L’appareil prend alors la vitesse du véhicule qui passe, mais ne l’affiche pas. On a suffisamment d’échantillonnage pour réaliser que la vitesse moyenne augmente quand les conducteurs ne voient pas leur vitesse », explique le maire de Saint-Anaclet, Francis Saint-Pierre, qui est également préfet de la MRC Rimouski-Neigette.

40 km/h

« Au début, on avait trois sites qu’on utilisait à tour de rôle pour installer, mais on a fini par lui ajouter une remorque. De plus, le panneau fonctionne à l’énergie solaire. Il nous avait coûté 5 000 $ à l’époque et on peut considérer que c’est un bon investissement, que ce furent 5 000 $ bien placés », indique aussi monsieur Saint-Pierre.

Francis Saint-Pierre. (Photo: courtoisie)

« Pour ce qui est de la vitesse à 40 km/h, une signalisation est présente sur la rue Principale pour annoncer qu’à partir du 16 août, il y aura cette réduction de vitesse, mais aussi trois nouveaux panneaux d’arrêt vis-à-vis la rue Duchesne, un pour la route Neigette et un à la sortie du village. Nous mettons en place ces mesures de prévention en sécurité routière à la suite d’interventions de citoyens. Nous sommes interpellés énormément concernant la sécurité routière sur la rue Principale. Nous avons aussi remarqué que comme notre route est droite, les gens ont tendance à avoir le pied pesant, surtout quand il fait beau. On a donc remarqué comment on pourrait réagir et la réponse est la réduction à 40 km/h et l’Installation des « stops », précise aussi le maire.

Tendance

« Il y a bien une tendance et on veut agir avant qu’il arrive des accidents malheureux. Comme préfet, je crois bien qu’on voit aussi cette tendance en milieu rural, comme à Sainte-Blandine et à Saint-Narcisse. Les maires ont des discussions sur le comité de sécurité publique. Plusieurs villages sont faits comme le nôtre : leur rue principale est dans le cœur du village, dans un grand bout droit qui favorise la vitesse », estime Francis Saint-Pierre.

Facebook Twitter Reddit