Nouvelle de 17 h > De nouvelles pistes cyclables au centre-ville
Nouvelle de 17 h

De nouvelles pistes cyclables au centre-ville

En plus de la piste de la promenade de la Mer, l’Association Rimouski Ville Cyclable estime que les cyclistes seront mieux desservis lorsque l’on pourra aussi rouler en sécurité sur l’avenue de la Cathédrale et sur la rue Saint-Germain, notamment. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Si le ménage n’est pas facile entre les automobilistes et les cyclistes, entre autres, ces derniers auront droit à des aménagements plus sécuritaires au centre-ville, dans les prochains mois et les prochaines années.

C’est ce qui ressort notamment d’une entrevue réalisée par le Journal Le Soir avec un administrateur de l’Association Rimouski Ville Cyclable (ARVC), Daniel Bénéteau, à la suite des nombreuses réactions suscitées par un des nos articles sur la circulation, la semaine dernière. On y rapportait notamment des critiques à l’endroit d’une certaine catégorie de cyclistes, critiques qui ont nettement déplu aux cyclistes en général, qui demandent plus de respect de la part des autres usagers.

Métal du Golfe_VF

Plus de sécurité

Par ailleurs, des cyclistes ont fait valoir dans les commentaires qu’ils ne se sentent pas en sécurité au centre-ville. Daniel Bénéteau confirme au Journal Le Soir que des pistes protégées seront aménagées dans l’axe Nord-Sud du centre-ville et que l’ARVC poursuit son –projet de route verte menant au parc du Bic. L’Association travaille sur ces deux projets en collaboration avec la Ville de Rimouski.

« L’Association a 29 ans cette année et nous soulignerons ses 30 ans l’an prochain. Pour l’heure, si vous me demandez ce que la Ville peut faire pour améliorer le sort des cyclistes au centre-ville, je vous répondrai que le réseau cyclable municipal n’a pas de voie de circulation Nord-Sud. C’est l’une de nos grandes priorités. Il nous faut des pistes cyclables au centre-ville. On a des pistes qui passent sur la promenade de la Mer, sur le boulevard de la Rivière, sur la 2e rue Est, mais dans le centre-ville, on a vraiment du retard et c’est là qu’il faut travailler en sécurité », confie monsieur Bénéteau.

« Manque cruellement »

« Pensons par exemple à une piste qui gravirait toute l’avenue de la Cathédrale jusqu’au chemin du Sommet ou au chemin des Prés. Il y a des plans et c’est à l’état de projet. On travaille également sur un projet pour l’avenue Saint-Louis. L’idée est de nous amener sur la rue Saint-Germain, où il faut également une piste balisée. C’est ça qui manque cruellement, à l’heure actuelle, au centre-ville. La pratique du cyclisme augmente et nous, on en fait aussi la promotion, mais on fait aussi la promotion du transport actif et des piétons », déclare aussi Daniel Bénéteau, un cycliste passionné, mais également un grand bénévole.

L’ARVC aimerait qu’une piste cyclable soit aménagée tout le long de l’avenue de la Cathédrale, à partir du boulevard. (Photo: journallesoir.ca)

Vélo électrique

« Depuis le début de la pandémie, il y a une explosion de la pratique du vélo électrique. Cela contribue à augmenter le nombre d’utilisateurs des pistes cyclables. C’est impressionnant. Il y a une foule de retraités, comme moi, qui se sont mis au vélo électrique. On les croise partout. Il y a vraiment un boum, alors il faudra plus d’infrastructures. Les besoins augmentent pour avoir une circulation sécuritaire au centre-ville. Les travaux sur Saint-Louis doivent se faire cette année et ceux de l’avenue de la Cathédrale sont à l’étape de la planification. Le but est de nous emmener sur la rue Saint-Germain pour circuler ensuite dans l’axe Est-Ouest. Il y a maintenant une piste balisée le long de la rue Sainte-Marie qui permet de traverser le centre-ville », indique monsieur Bénéteau.

Daniel Bénéteau (Photo: Pierre Michaud, archives)

« Tout ça est intéressant, mais il faudra aussi que la rue Saint-Germain ait un espace cyclable également, parce que c’est vraiment le cœur de la ville et on veut y avoir accès. »

« Tout ça est intéressant, mais il faudra aussi que la rue Saint-Germain ait un espace cyclable également, parce que c’est vraiment le cœur de la ville et on veut y avoir accès. L’Association siège avec la Ville sur un comité, mais je ne crois pas qu’on ait encore avancé des dates pour le projet de l’avenue de la Cathédrale, mais pour Saint-Louis, ce serait d’ici la fin de l’été. »

Route verte

Rimouski Ville Cyclable se préoccupe aussi de la poursuite de la route Verte vers le parc du Bic, depuis Rimouski.

« On se rend maintenant dans la partie village du Bic après avoir aménagé un tunnel sous la jonction route 132/autoroute 20, pour rendre ce passage sécuritaire, avec la Ville et le ministère des Transports comme partenaires. Pour se rendre au parc du Bic depuis le village, on regarde les scénarios pour atteindre le poste d’accueil. Un des scénarios veut qu’on roule un certain temps sur la route 132 du côté Sud, pour atteindre un tunnel qui permettrait de traverser du côté Nord sous la route. Ensuite, il y a une portion boisée qui mène à une descente très abrupte. La SÉPAQ (Société des établissements de plein air du Québec, propriétaire du parc) craint des impacts sur l’environnement. On regarde pour piste « en escalier » qui serait surélevée et permettrait de descendre au parc plus en douceur », explique finalement l’administrateur de l’ARVC.

Facebook Twitter Reddit