Divertissement > Les Terrasses Cogeco se dirigent vers un succès inégalé
Divertissement

Les Terrasses Cogeco se dirigent vers un succès inégalé

Le président des Terrasses Cogeco, Tommy Lemieux-Cloutier, s’attend à la plus grosse fin de semaine de l’événement. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Le président du comité organisateur des Terrasses Cogeco de Rimouski, Tommy Lemieux-Cloutier, en « pédale un bon coup », mais il carbure à l’enthousiasme en cette fin de semaine qui promet d’être la plus achalandée de la présentation 2022.

À la suite de cette fin de semaine où sont aussi présentés trois autres événements majeurs à Rimouski –L’Exposition agricole, les Grandes Fêtes TELUS et les Concerts aux Iles du Bic- il s’attend également à ce que la 9e édition se dirige vers un record d’achalandage et de ventes pour la quarantaine de commerçants, tenanciers et restaurateurs qui participent à l’événement.

Métal du Golfe_VF

Ces terrasses urbaines rendent piétonne une bonne partie de la rue Saint-Germain, entre les avenues Belzile et Cathédrale, pour une période de 31 jours, depuis le 15 juillet. Chaque participant est responsable de son aménagement, de son animation et de ses heures d’ouverture.

Impact

L’impact de la présentation simultanée de trois autres événements majeurs en même temps sur les Terrasses Cogeco en est surtout un d’horaire. « En termes d’achalandage, ça a déjà eu, hier soir, un impact sur l’affluence mais surtout à heure du souper. En fin de semaine, ce à quoi il faut s’attendre, c’est à un achalandage par vagues successives. Il y a des gens qui arrivent très tôt pour souper. Ils vont ensuite aux festivités, soit à l’Expo, soit aux Grandes Fêtes TELUS, notamment, ou même les deux, et après ça revient en force pour la fin de soirée », explique monsieur Lemieux-Cloutier.

Vers des records

« Ce qui est bien avec ce phénomène, c’est que ça dégage aussi des heures pour les personnes qui ne fréquentent pas les autres fêtes populaires, à des moments où on est autrement complet dans d’autres périodes des Terrasses. C’est une clientèle très régulière. Toutes les fins de semaine ont été très achalandées. On s’enligne pour afficher des records en termes de clients servis, de chiffres de vente et de déroulement. Notre efficacité est encore rehaussée. On est toujours de plus en plus rodés et ça paraît encore plus cette année », estime-t-il.

Le coeur léger

« Sans compter qu’on se sent l’esprit plus libre après toutes les préoccupations entraînées par la crise sanitaire comme le port du masque, le contrôle des adresses de la clientèle, du passeport vaccinal, etc. On a le cœur plus léger. Comme dit la chanson, on a tout fait, même « tourner des ballons sur nos nez ». On en a fait des pirouettes! C’est super cette année. On a plus de monde, on fait de meilleures fins de semaine, et on poursuit notre croissance alors que tout nous semble plus facile. Ce n’est pas nécessairement plus « mollo » sur le travail, mais c’est plus « le fun » », fait enfin valoir Tommy Lemieux-Cloutier.

Facebook Twitter Reddit