Nouvelle de 18 h > Pascal Bérubé désigné candidat du PQ
Nouvelle de 18 h

Pascal Bérubé désigné candidat du PQ

De plus en plus d’action dans la campagne électorale
Le chef Paul-Saint-Pierre-Plamondon en compagnie de Pascal Bérubé et de sa conjointe Annie-Soleil Proteau, à l’issue de l’assemblée d’investiture. (Photo: courtoisie)

Le député sortant de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, est officiellement désigné candidat du Parti Québécois à 18 h, ce soir, alors qu’il se passe de plus en plus de choses dans le cadre d’une campagne électorale qui n’est même pas encore officiellement commencée.

Les élections générales à date fixe font en sorte que tous les partis connaissent la date, le 3 octobre, depuis un certain temps. Ce qui fait en sorte que les différents partis sont actifs depuis plusieurs mois.

Sixième mandat en vue

Pascal Bérubé se dit toujours très motivé, alors qu’il tente d’obtenir un sixième mandat. Il a été élu la première fois en 2007. Il se disait aussi très fébrile à quelques minutes de son assemblée d’investiture, lorsque nous lui avons parlé en fin d’après-midi.

« Bien sûr que je suis fébrile, malgré mon expérience. Chaque élection est différente. L’investiture est une étape importante avec ma famille politique. On attend quelque 200 personnes à mon assemblée. Je suis toujours motivé, plus que jamais. Je veux continuer le travail pour les gens de chez nous. J’ai la même intensité, la même motivation, la même passion pour le travail de député. Malgré le dernier mandat qui a été difficile avec la gestion de la pandémie et le fait que j’ai occupé le poste de chef parlementaire pendant deux ans. J’aurai maintenant occupé pratiquement toutes les fonctions : chef intérimaire, leader, ministre, mais pour moi la plus importante demeure celle de député », confie monsieur Bérubé.

Record

« C’est un comté difficile à représenter en raison de sa taille. On y compte 45 municipalités différentes, le record, au Québec. L’enjeu de cette élection, c’est le choix du ou de la député.e qui va représenter les gens du comté. Localement, ça fonctionne comme ça. Dans Matane-Matapédia-La Mitis, on se donne avant tout un député. »

« De manière générale, un de mes principaux thèmes de campagne sera la démographie, c’est-à-dire l’attractivité de notre région, son rayonnement, sa capacité d’aller chercher de nouveaux citoyens. Nous tenterons d’amener ici des clientèles très ciblées pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre », conclut monsieur Bérubé.

Candidate solidaire à Rivière-du-Loup

La fondatrice du mouvement « Ma place au travail », Myriam Lapointe-Gagnon, sera candidate pour Québec solidaire dans Rivière-du-Loup-Témiscouata. Le « national » du parti a fait une erreur en le désignant comme étant le comté de Rivière-du-Loup-Témiscouata-Les-Basques dans son communiqué de presse.

« Ça fait quatre ans que la CAQ (le gouvernement) ignore les familles. Chez Québec solidaire, je vois les solutions aux problèmes auxquels on fait face. Je suis fière de me joindre à l’équipe solidaire, c’est un match naturel. J’ai entendu trop d’histoires de femmes obligées de renoncer à leur carrière parce que la CAQ a échoué à donner une place en garderie à chaque enfant. C’est pour elles et leurs familles que je me lance en politique aux côtés de Gabriel Nadeau-Dubois et de Manon Massé » a-t-elle déclaré.

Débat

Par ailleurs, la Chambre de Commerce et de l’Industrie Rimouski-Neigette (CCIRN)confirme qu’elle présentera le débat électoral des candidats du comté de Rimouski le mardi 20 septembre prochain à 19 h. Organisé en collaboration avec la Jeune Chambre de Rimouski et l’Université du Québec à Rimouski, le débat aura lieu à l’amphithéâtre au F-210 de l’UQAR.

« La CCIRN convie ses membres et les citoyens de la circonscription à assister à la discussion entre les différents partis. Cette soirée électorale tant attendue des citoyens permettra au public d’avoir des réponses sur des enjeux économiques. Chaque candidat aura l’occasion de mettre de l’avant les grandes lignes de sa plateforme. Le débat sera diffusé en ligne pour ses membres et citoyens ne pouvant pas assister à l’événement. L’événement sera gratuit et ouvert à tous », précise la CCIRN dans un communiqué.

Facebook Twitter Reddit