Nouvelle de 19 h > Réunis pour la cause des proches aidants
Nouvelle de 19 h

Réunis pour la cause des proches aidants

(Photo Unsplash – crédit : Markus Spiske)

Dans la cadre de son 10e anniversaire, la Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) effectue un tournant pour renforcer sa présence et ses liens sur le terrain en lancant un projet d’innovation sociale dans quatre régions du Québec, destiné aux différents acteurs de la proche aidance.

Cocréé avec Mangrove, une entreprise d’économie sociale soutenant le développement de communautés en région, le projet prendra la forme d’ateliers centrés sur les besoins des proches aidants, où ces derniers, leurs aides, les intervenants du réseau et les organismes en proche aidance pourront profiter d’un espace ouvert et collaboratif pour contribuer positivement aux réflexions qui forgeront le réseau innovant de demain.

Métal du Golfe_VF

Les ateliers

Le prochain atelier prendra place la semaine prochaine à Rivière-du-Loup.

« Étant membre d’une région éloignée, je suis très content qu’il y aille une tournée régionale qui soit faite, parce qu’il peut y avoir des fois des enjeux, un peu comme dans tous les secteurs, des enjeux qui sont différents d’une région à l’autre. Non seulement les enjeux, mais aussi parfois les idées et les solutions », estime le pédiatre à l’Hôpital régional de Rimouski et membre du CA de la FMSQ, le docteur Yohann Saint-Pierre. Il est également conseiller et représentant des régions éloignées à la Fédération des médecins spécialistes du Québec.

« La cause des proches aidants est la cause du FMSQ, mais c’est aussi mon quotidien auprès de ma clientèle pédiatrique. Je rencontre probablement au quotidien – et nous n’en sommes pas toujours conscient – mais je rencontre des proches aidants. Je rencontre des parents qui ont des enfants avec des handicaps intellectuels, un trouble du spectre de l’autisme, parfois des maladies chroniques très sévères qui demandent des soins très importants de façon régulière. »

À la rencontre des organismes

Il ajoute : « Ce sont des familles que je côtoie, des parents qui sont entièrement dévoués qui eux même, pour la plupart, ne se décrivent pas comme étant des proches aidants, bien qu’ils le sont selon la définition. Donc non seulement cette cause me tient à cœur, mais l’atelier me permettra aussi de rencontrer des organismes que la fondation appuie et qui viennent en répit aux proches aidants. »

« Je pense que le meilleur moyen de s’ouvrir l’esprit et d’avoir des rencontres riches est d’aller voir directement sur le terrain, les acteurs locaux. Je pense que ce sera très enrichissant et très utile pour l’avenir aussi de la fondation qui va aller en réflexion après le forum de Montréal. »

Un soutien pour les jeunes proches aidants et la santé mentale

Depuis sa création, la Fondation a appuyé financièrement la mise en place et le maintien de plus de 420 projets de répit à travers le Québec desservant tous les types de clientèles. Pour son année anniversaire, en plus de son appui régulier, elle lance un appel à de nouveaux types de projets visant à soutenir deux clientèles spécifiques : les jeunes proches aidants âgés de 14 à 24 ans et les proches aidants vulnérables à des problèmes de santé mentale.

« Ces jeunes qui viennent en aide à des proches, à leur famille, ils existent. Nous n’avons pas nécessairement les statistiques concernant le nombre de proches aidants de cette tranche d’âge, mais ils existent et ils sont peu connus et reconnus, ce pour quoi la fondation voulait avoir un projet de soutien particulier pour eux », témoigne le docteur Saint-Pierre.

« Les études démontrent que les proches aidants sont plus à risques de vivre des conséquences néfastes sur les plans économique, physique, physiologique, professionnel et social de par leur rôle d’aidants. Avec cette initiative, nous souhaitons attribuer une aide particulière à ces deux clientèles pour lesquelles les ressources nous semblent insuffisantes », ajoute à ce sujet le président du conseil d’administration de la Fondation de la FMSQ, le docteur Vincent Oliva.

Les projets doivent être soumis par des organismes de bienfaisance enregistrés et être réalisés sur une période maximale de 12 mois. Les organismes intéressés ont jusqu’au 30 août 2022 pour soumettre leur projet sur le site de la Fondation de la FMSQ.

Rappel des faits saillants

En 2018, au Québec, environ 1 489 000 personnes apportaient de l’aide ou du soutien à une personne proche ayant des besoins liés à la santé ou au vieillissement (plan d’action gouvernemental pour les personnes proches aidantes, 2021).

Le niveau d’épuisement chez les proches aidants est très important :

  • 64 % des proches aidants ont diminué leurs activités sociales ou de détente ;
  • 34,5 % ont changé, annulé ou même cessé de prendre leurs vacances ; (Institut de la Statistique du Québec, 2014).
  • 85 % des soins aux aînés sont assurés par des proches aidants ; (Kempeneers, Battaglini & Van Pevenage, 2015).
  • Plus du tiers des proches aidants consacre plus de 5 heures par semaine à des soins et du soutien, et 10% y fournit plus de 20 heures. (Gouvernement du Canada, 2013).

À propos de la Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec

La Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec a été créée en 2012. En soutenant financièrement divers projets de répit, elle améliore de façon très concrète la vie des personnes proches aidantes au Québec. Ces gens s’investissent entièrement pour soutenir un proche souffrant d’une incapacité liée à une maladie permanente ou dégénérative, ou à un handicap.

Facebook Twitter Reddit