Actualités > Québec 2022 > QS prévoit livrer 1 100 logements
Québec 2022

QS prévoit livrer 1 100 logements

Au Bas-Saint-Laurent
La candidate dans Rimouski, Carol-Ann Kack, à droite, appuyée par la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, à gauche. (Photo Olivier Therriault)

Selon sa candidate dans Rimouski, Carol-Ann Kack, Québec solidaire présente un engagement phare pour régler la crise du logement : la livraison de 50 000 logements sociaux modernes et écologiques, dont la moitié lors de son premier mandat.

Elle précise que pour la région du Bas-Saint-Laurent, cela représente 1100 nouveaux logements sociaux.

« Dans la circonscription de Rimouski, la crise du logement est majeure, ce n’est plus le temps de former des comités pour réfléchir à des solutions, les milieux se sont déjà concertés et les besoins sont clairs, il faut reconnaître la crise et agir.  La construction de logements sociaux fait partie de la solution et il n’y a que Québec solidaire qui s’engage à y investir massivement.   La CAQ avait promis 15 000 logements et elle n’en a livré que la moitié, je ne vois pas comment cette fois elle y arriverait », croit madame Kack.

Registre

Pour que les loyers restent abordables pour les personnes de la classe moyenne ou à faible revenu, Carol-Ann Kack rappelle que sa formation politique mettra en place un registre des baux et interdira les hausses abusives de loyers. Ce registre est réclamé par plusieurs organismes, dont le Comité Logement Rimouski-Neigette et Action populaire Rimouski-Neigette.

«Une étudiante m’a raconté que son immeuble venait d’être vendu à un nouveau propriétaire.  Celui-ci leur a annoncé une hausse de loyers de 300 $ par mois. Puisque c’est dans son droit, elle a refusé la hausse. Son propriétaire lui a alors offert 3000 $ pour quitter le logement afin qu’il puisse le louer à quelqu’un d’autre à un prix beaucoup trop élevé. Avec un registre des baux cette situation ne pourrait se produire. »

Répercussions

Pour Carol-Ann Kack, la crise du logement ce n’est pas qu’une question d’habitation. « Elle a aussi des répercussions sur la pénurie de main d’œuvre, la vitalité et l’attractivité de notre circonscription ainsi que sur son développement économique et social. »

Facebook Twitter Reddit