Actualités > Économie > Se reconstruire après avoir tout perdu
Économie

Se reconstruire après avoir tout perdu

La persévérance d’une entrepreneure d’ici
Michelle Gagnon, en compagnie de son employée Léa-Maude Doucet et du représentant de la marque d’Inmode, Charles Leduc. (Photo: journallesoir.ca, Véronique Bossé)

Michelle Gagnon, une esthéticienne de la région, propriétaire de la clinique esthétique de Rimouski, célébrait cette semaine lors d’une porte ouverte l’acquisition d’un nouvel appareil : le Triton.

Si les choses vont bien pour l’entrepreneure qui a le vent dans les voiles, elle a dû affronter de nombreux défis lors des dernières années.

Métal du Golfe_VF

En compagnie du représentant de la compagnie Inmode – soit la compagnie qui produit le triton – Charles Leduc et de son employée Léa-Maude Doucet, madame Gagnon a raconté son parcours semé d’embûches.

Une première « ouverture »

Bien que Michelle Gagnon navigue dans l’univers de l’esthétique depuis longtemps, sa clinique est relativement jeune. En effet, elle a ouvert presqu’au même moment où la pandémie commençait.

« Cela fait longtemps que je suis dans le monde de l’esthétique, mais ici à la clinique, ça fera bientôt trois ans. Je partais pour ouvrir, puis deux jours avant, la pandémie a débuté, ce qui a fait retarder l’ouverture. Donc en plus de faire l’inauguration, j’en profite aussi pour remercier mes clientes et apprécier le moment pour l’ouverture que je n’ai jamais pu faire. »

Perdre une première clinique

Alors qu’elle a travaillé longtemps de la maison, Michelle Gagnon a ouvert une première clinique en 2017, dans un bâtiment commercial du Bic. Deux semaines plus tard, un incendie frappait la bâtisse.

« Je suis partie de zéro plusieurs fois : cela fait plusieurs années que je suis dans le métier. Ma première compagnie a passé au feu, donc j’ai tout perdue. À la suite de quoi, je suis allée enseigner pour pouvoir repartir à Rimouski. J’ai enseigné pendant peut-être trois ans, puis après j’ai ouvert cette clinique. Maintenant je fais les deux, j’enseigne et je travaille à ma clinique.

Optimiste pour la suite

Après tous ces défis, les choses semblent aller pour le mieux pour l’entrepreneure. Elle a pu agrandir son équipe, en faisant récemment l’embauche d’une première employée.

Elle a également reçu la visite du représentant d’Inmode dans le cadre de la porte ouverte et de la journée d’inauguration, à la suite de l’achat du Triton, un appareil qui permet l’épilation et le remodelage corporel.

La journée de mercredi a d’ailleurs été une réussite, si bien que l’entrepreneure souhaite refaire la même chose chaque année : « afin d’informer les clientes des nouvelles technologies, parce que ça avance très vite. »

Pour les personnes qui souhaitent en savoir davantage sur l’offre de services de la clinique esthétique de Rimouski : https://esthetiquerimouski.com/.  

Facebook Twitter Reddit