Nouvelle de 18 h > « Je commence à être pas mal excité » – Maxim Massé
Nouvelle de 18 h

« Je commence à être pas mal excité » – Maxim Massé

Les Saguenéens visitent l’Océanic
Maxim Massé (Photo Journal Le Soir – René Alary)

Il a grandi en regardant et encourageant l’Océanic, mais c’est dans le vestiaire des visiteurs que Maxim Massé s’est préparé pour son premier match en carrière dans la LHJMQ au Colisée Financière Sun Life.

14e plus bel espoir du repêchage en juillet dernier, les Saguenéens de Chicoutimi l’ont sélectionné au 3e rang, coupant l’herbe sous le pied de l’Océanic qui avait transigé pour s’avancer 5e dans l’espoir de mettre le grappin dessus.

« Je commence à être pas mal excité. Le 7 octobre, c’est une date que j’avais encerclée dans mon calendrier. C’est un retour à la maison, dans l’aréna où j’ai grandi. Ça me fait quelque chose de jouer ici pour la première fois », a lancé Massé dans une rencontre avec le Journal Le Soir à son arrivée au Colisée en fin d’après-midi.

Ils sont une centaine, ce soir (vendredi), parents et amis, à l’encourager. 

Excellent départ

L’attaquant de 16 ans connait un très bon début de saison. Il est le meilleur pointeur des Sags avec trois buts et une passe en quatre parties. Son entraineur l’utilise sur le premier trio en compagnie d’Emmanuel Vermette, 17 ans, et Andrei Loshko, 18 ans. Il joue aussi sur la première unité du jeu de puissance. C’est en leur compagnie qu’il a inscrit ses trois premiers buts en fin de semaine dernière. 

« Mon acclimatation va bien. Le jeu est plus rapide. Je suis en apprentissage et je pense que ça ira de mieux en mieux à mesure que la saison va avancer. Je suis très content de la confiance que me donnent les entraineurs. C’est un honneur pour moi de jouer sur le premier trio. Je prends ça comme ça vient sans trop me mettre de pression », raconte Massé, l’un des quatre « 16 ans » des Sags, un club qui est en reconstruction.

S’est-il fixé des objectifs ? « Je te mentirais si je disais que non, mais avant tout, mon objectif est de m’améliorer en tant que joueur et en tant que personne. Je ne veux pas me mettre de poids sur les épaules inutilement. »

L’équipe a perdu ses quatre premières parties. « On a joué des bons matchs, mais des petites erreurs nous ont coûté la victoire. Mais, on est sur la bonne voie et on continue de travailler fort pour s’améliorer de jour en jour. »

Dècès de son grand-père

Il y a une dizaine de jours, Massé a eu la douleur de perdre son grand-père, Jacques Massé, aussi un ancien joueur de très bon calibre qui a fait les belles années du hockey senior et intermédiaire dans la région.  Il était une personnalité très connue et impliquée dans la région de Rimouski.

« Il m’a toujours encouragé, autant au hockey qu’à l’école parce que c’était très important pour lui. Il voulait aussi que j’aille du succès sur la glace. Tant qu’il a pu être là, il y était toujours pour m’encourager et il était fier de moi », raconte le jeune homme qui a pu saluer son grand-père une dernière fois alors qu’il était en fin de vie.  

Facebook Twitter Reddit