Océanic > « On sera très actif pour aider l’équipe » – Serge Beausoleil
Océanic

« On sera très actif pour aider l’équipe » – Serge Beausoleil

Un nouvel attaquant de 20 ans dans l’alignement vendredi soir face au Drakkar
Serge Beausoleil adresse des recommandations à son défenseur Charles Côté. (Photo : Océanic / Folio Photo – Iften Redjah)

Après un difficile voyage en Abitibi, l’Océanic va tenter de se relancer en fin de semaine à domicile alors qu’il recevra le Drakkar de Baie-Comeau, vendredi et samedi.

Patrick Leblanc (Photo LHJMQ)

Il y aura du renfort dans l’alignement à la suite d’une transaction qui amène un nouvel attaquant de 20 ans, Patrick Leblanc, acquis des Islanders de Charlottetown pour un choix de 7e ronde.

Serge Beausoleil a confirmé cette transaction jeudi pour combler la perte de Xavier Filion, blessé sérieusement à un pied la semaine dernière. Il sera absent plusieurs semaines, son retour n’étant pas prévu avant les Fêtes.

« Il a toujours joué à Charlottetown, il a subi une grosse blessure, la saison dernière, qui l’a limité à 50 matchs. Il est un joueur intelligent, utilisé autant sur le désavantage que l’avantage numérique. À 15 ans dans le midget AAA, il a une saison de 75 points. Il peut apporter plus d’offensive que l’on voit », souligne le directeur-gérant. 

Il y a un surplus de 20 ans à Charlottetown cette saison. Leblanc a joué cinq des sept parties des Islanders. 

Pas les bras croisés

Beausoleil veut redresser la barque. « Le message qu’on veut lancer, et j’ai rencontré nos vétérans ce matin, c’est qu’on sera très actif pour aider l’équipe. Notre lecture c’est, qu’à deux 20 ans avec huit recrues à l’attaque, c’est un peu mince. Des responsabilités sont un peu lourdes, donc on rentre un joueur de qualité pour aider notre équipe à être meilleure », explique-t-il.

Beausoleil a pris soin de rencontrer ses vétérans de 20 ans en attaque qui ne connaissent pas le début de saison escomptée. « Verreault, Dumoulin et Filion sont des excellents joueurs de hockey. Ils se mettent beaucoup de pression. Elle ne vient pas de nous. Il faut les aider là-dedans et c’est pour ça que je les ai rencontrés. On veut amener de l’eau au moulin. »

Progression quand même

L’entraineur-chef ne voit pas tout noir malgré la fiche de 2-7-1-0 de son équipe. « Honnêtement, nos chiffres nous disent qu’on est en train de progresser. Je ne suis pas inquiet du tout. Je suis déçu du début de saison et je vais continuer d’être exigeant, mais je ne suis pas là pour détruire leur confiance. C’est la trame de quelque chose de très beau qui s’en vient et je continue d’être très confiant vers où on s’en va », assure-t-il. 

Mais, ce qu’il n’apprécie pas, ce sont les trop nombreuses visites au cachot pour les mauvaises raisons. « Il y a un endroit où on peut donner moins de chances, c’est sur le désavantage numérique pour des pénalités par bâton. On est l’équipe le plus punie de la ligue, alors qu’on était la moins punie l’an dernier. Je vais être très intransigeant sur les pénalités avec bâton. Il faut que ça cesse, On se tire dans le pied », dénonce-t-il.

Une semaine particulière

L’actuelle semaine n’en a pas été une comme les autres au retour de l’Abitibi, lundi matin. Après une brève pratique sur la glace limitée à une trentaine de minutes mardi, Beausoleil avait prévu un solide entrainement mercredi. « Ç’a été mauvais. Comme s’il n’y avait plus rien dans le réservoir. On est sorti de là et je leur ai dit aller vous reposer. C’était donc congé jeudi. Je n’ai pas le choix. On va patiner lors de l’entrainement matinal demain. »

Alexander Gaudio 

Alexander Gaudio (Photo Journal Le Soir – René Alary)

À sa troisième saison avec l’Océanic, Alexander Gaudio est l’un de ceux qui peuvent en donner plus. Ses entraineurs ont peu à lui reprocher sur l’effort, mais il a été limité à un but et deux passes en 10 parties jusqu’ici.

« J’ai progressé beaucoup à mes débuts à 17 ans. Mais, mon début de saison n’est pas génial. Je travaille sur les petits détails pour m’améliorer et j’essaie toujours de faire de mon mieux », dit-il. 

Le grand attaquant de 6 pieds 5 pouces et 222 livres souhaite le réveil de l’attaque en fin de semaine face au Drakkar. 

« On a toujours confiance en nous. Les gars travaillent fort et il faut continuer de faire attention aux petits détails pour aller chercher de meilleurs résultats. Offensivement, il faut provoquer plus de chances de marquer. »

Facebook Twitter Reddit