Actualités > Politique > « Plusieurs projets majeurs sur le point de voir le jour »
Politique

« Plusieurs projets majeurs sur le point de voir le jour »

Bilan du maire de Rimouski, Guy Caron
Le maire de Rimouski, Guy Caron (Photo capture d’écran-Ville de Rimouski-MACOMMUNAUTÉ)

Le maire de Rimouski, Guy Caron, profite de la fin du mois de novembre pour dresser un bilan de la première année du conseil municipal élu il y a un peu plus d’un an, le 7 novembre 2021. Selon lui, plusieurs projets majeurs sont sur le point de voir le jour.

Le maire Caron considère que l’on peut placer les éléments suivants parmi les principales réalisations de la dernière année :

Du budget aux projets

• Un budget 2022 limitant la hausse du taux de taxation à 2,97 %, et ce, malgré une inflation projetée de près de 5 %;

 • La résolution de l’impasse juridique dans le dossier du projet du Groupe Fari (NDLR : qui n’a toutefois pas permis le début du projet jusqu’ici);

 • L’adoption des projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI) de Groupe Sélection, du Groupe Dionne, du Groupe Tanguay et de Puribec;

• Les projets de construction de la faculté de médecine, du Lab-École et de la Maison des aînés et l’obtention de la faculté de médecine vétérinaire;

 • L’adoption d’un règlement sur le droit de préemption, un nouvel outil précieux pour le développement du territoire;

• Le travail de collaboration qui s’opère maintenant entre la Ville, l’Archevêché et la Fabrique pour la restauration éventuelle de la cathédrale;

• Les mesures mises en place pour régler la problématique de violence au parc Ernest-Lepage.

Transports

Le maire Caron se dit aussi fier de la refonte des circuits de la Société des transports de Rimouski (STR) qui entrera officiellement en vigueur le 19 décembre 2022 et du travail accompli dans les derniers mois en vue de l’annonce, dans les prochaines semaines, du nouvel opérateur de la traverse Rimouski-Forestville.

Jeux du Québec

Le maire Caron rappelle que la Ville est un partenaire majeur du comité organisateur de la finale d’été des Jeux du Québec 2023 avec des investissements majeurs, des travaux aux installations et la mobilisation en vue de la tenue des Jeux du Québec à l’été 2023.

Enfin, une partie importante de la démarche de planification stratégique et de participation citoyenne Rimouski2030 est accomplie.

« Notre première année en tant qu’élus municipaux s’est amorcée sur les chapeaux de roues avec l’adoption du budget. Nous avons été en mesure de poser des actions concrètes dans les derniers mois pour le bien-être des citoyennes et citoyens et le développement de notre ville. Nous avons aussi jeté les bases de plusieurs projets majeurs qui sont sur le point de voir le jour. Les membres du conseil municipal et moi-même sommes conscients des défis qui pointent à l’horizon, mais nous ne ménagerons pas les efforts pour les relever au bénéfice des Rimouskoises et Rimouskois », estime monsieur Caron.

Budget

Le budget 2023 de la Ville de Rimouski sera présenté lundi prochain, le 5 décembre. La dernière séance régulière du conseil municipal aura lieu le 12 décembre. Le maire Guy Caron a déjà laissé entendre qu’on peut s’attendre à une hausse de plus ou moins 5% du compte de taxes, étant donné le contexte inflationniste.

« On fait de gros efforts présentement. C’est clair qu’avec l’inflation, l’augmentation générale des coûts d’opération affecte de manière significative les municipalités du Québec, dont Rimouski. Prenons seulement l’augmentation du prix de l’essence diesel depuis le début de l’année, elle a un impact marqué sur nos coûts d’opération. Il y a aussi des effets secondaires : les soumissions proposées par les entrepreneurs qui répondent à nos appels d’offres doivent considérer leur propre augmentation de coûts », expliquait récemment monsieur Caron, dans une entrevue au Journal Le Soir.

Incidence

« Tout ça a une incidence importante. L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a fait une projection sur l’augmentation moyenne des comptes de taxes de la prochaine année chez ses membres et elle l’évalue à 6%. C’est quand même assez important. Ça ne veut pas dire que ce sera le cas de Rimouski, mais ça donne une idée de ce qui se passe dans la plupart des municipalités. On fait tous face aux mêmes problématiques », ajoutait Guy Caron.

Facebook Twitter Reddit