Océanic > Gilles Courteau à l’heure des bilans
Océanic

Gilles Courteau à l’heure des bilans

Le Commissaire adresse des remerciements à Camille LeBlanc
Gilles Courteau (Photo : LHJMQ)

Impliqué dans la LHJMQ depuis 47 ans, dont 36 à titre de président et de commissaire, Gilles Courteau confirme son départ, d’abord annoncé par Le Soleil, jeudi.

De fait, il sera en place jusqu’au 31 mai 2024, le temps de mentorer la personne qui va lui succéder. Le processus de sélection sera mis en branle en janvier prochain pour être engagé en mai ou juin 2023.

Métal du Golfe_VF

Dans un point de presse très émotif vendredi, M. Courteau a indiqué que la priorisation de l’éducation est l’une de ses plus grandes fiertés avec la mise en place de nombreux partenariats pour la réussite éducative des joueurs. 

« En ce qui a trait au programme de bourses d’études du circuit, ce sont plus de 3 650 boursiers qui se sont partagé une somme 17 250 500 $ depuis mon arrivée. Je veux remercier Camille LeBlanc (Gouverneur de l’Océanic) et Jean Marcotte (Gouverneur des Tigres) pour leur support à l’initiative que j’avais amenée au bureau des gouverneurs pour continuer de faire du programme sports-études notre plus grande fierté. C’est une réussite extraordinaire. »

Camille LeBlanc (Photo : Océanic)

Camille LeBlanc se souvient des discussions qui ont entouré le virage vers les études au début des années 2000. « Il y avait une forme de réticence autour de la table. Quand l’Océanic est arrivé dans la ligue, les conseillers pédagogiques, ça n’existait pas. Avec Rodrigue Landry, on était un modèle, dans les premiers à avoir une telle ressource. Les études n’étaient pas une priorité pour les équipes à plus petits budgets. Ça tenait beaucoup à cœur à Gilles et je l’appuyais là-dedans », se souvient-il. 

Expansions

Le Commissaire retient également l’expansion qu’il a pilotée dans les trois provinces atlantiques et les régions du Québec. On peut penser au transfert des Lynx de Saint-Jean à Rimouski en 1995. L’arrivée de l’Océanic a considérablement changé la façon de mettre en marché le hockey junior majeur.

« L’impact a été majeur. De placer des équipes dans les Maritimes nous a donné le territoire exclusif des Maritimes. Ç’a été un gros plus. Ça nous a permis de compter sur des joueurs comme Sidney Crosby, Brad Richards et Nathan MacKinnon qui ont évolué dans la LHJMQ parce qu’on avait des franchises dans les Maritimes. Et, d’avoir eu l’opportunité d’aller dans les régions du Québec nous a permis de développer un sentiment d’appartenance entre la population et leur équipe, ce qui a été un facteur très important dans le développement de la ligue à tous les niveaux, que ce soit avec le support des commanditaires et la couverture médiatique. On a rapidement vu l’importance des équipes en région pour la ligue. »

Il estime que le premier défi de son successeur sera le maintien des 18 franchises actuelles en place et d’amener une clientèle plus jeune dans les arénas.

De 1975 à aujourd’hui

Gilles Courteau (Photo : LHJMQ)

M. Courteau a débuté sa carrière au sein de la LHJMQ en 1975 avec les Draveurs de Trois-Rivières avant de joindre les rangs de la centrale administrative du circuit en 1977 à titre de statisticien. Il a ensuite œuvré chez les Remparts de Québec en 1980 tout en travaillant à temps partiel pour les Nordiques de Québec jusqu’en 1985. 

En 1986, il a succédé au Dr Guy Morissette, originaire de Mont-Joli, au poste de président de la ligue, lequel a été changé pour celui de commissaire en 2000.

Son dernier contrat de cinq ans devait de terminer en 2022. En raison de la pandémie, il avait accepté de prolonger de deux ans son entente afin d’accompagner les membres de la ligue dans la tempête pandémique qui a ébranlé la société.

Trophée Gilles-Courteau

Le président de l’Assemblée des membres, Richard Létourneau, et le deuxième vice-président et propriétaire majoritaire des Mooseheads d’Halifax, Bobby Smith, ont annoncé que la Coupe du Président, remis au champion des séries éliminatoires, portera dorénavant le nom de trophée Gilles-Courteau. 

Cinq noms circulent concernant le prochain Commissaire dont trois sont de l’externe. Il s’agit de Jocelyn Thibault, directeur général de Hockey Québec, Marc Denis, ancien hockeyeur et analyste chez RDS, et de Stéphane Quintal, le vice-président sénior du département de la sécurité des joueurs de la Ligue nationale de hockey.

Les deux autres sont des employés de la ligue qui travaillent de près avec M. Courteau, à savoir Martin Lavallée, adjoint au Commissaire, et Karl Jahnke qui est chef de l’exploitation, communications marketing. 

Facebook Twitter Reddit