Sports > Un autre vote en faveur de Rimouski
Sports

Un autre vote en faveur de Rimouski

Hockey senior
À Mont-Joli, le nouvel amphithéâtre est aussi un facteur de succès. (Photo tirée de la page Facebook du Bois BSL)

Un entraîneur de longue date et à la longue feuille de route, Marc Boudreau, estime lui aussi que le retour de Rimouski dans les rangs seniors est souhaitable et réalisable.

Monsieur Boudreau joint sa voix à celle de plusieurs autres pour demander à la concession de Mont-Joli et à la Ligue de hockey senior AA Desjardins de la Gaspésie d’envisager une telle éventualité. Le Bois BSL de Mont-Joli est directement concerné, car dans les règles de recrutement de ce circuit, ce club possède la priorité sur le territoire rimouskois. Par ailleurs, Trois-Pistoles a été acceptée cette année.

Puisque le tout récent Complexe Desjardins de Rimouski offre maintenant des conditions qui semblent idéales, entre autres avec un amphithéâtre de quelque 500 sièges, le retour de Rimouski dans le senior est envisageable. Auparavant, le manque de disponibilités des glaces et la très grande popularité de L’Océanic de Rimouski venaient contrecarrer la rentabilité potentielle d’une équipe senior rimouskoise.

Entrepreneur intéressé

Un homme d’affaires, Simon Saint-Pierre, affirme qu’il souhaite participer à la création d’une concession rimouskoise.

« Je suis convaincu qu’il y a assez de joueurs de talent de calibre senior AA pour former une bonne équipe à Rimouski, et ce, en tout respect des droits acquis du BSL de Mont-Joli. Le bassin de joueurs est suffisamment intéressant pour se le partager, c’est sûr. Sans aucun problème. C’est dans un esprit de partenariat qu’il faut avancer, pas dans l’idée de se faire une compétition malsaine l’un à l’autre. Par contre, tout le monde sortirait gagnant d’une belle rivalité. En plus, le hockey senior de ce calibre a sa place dans le Complexe Desjardins, qui a une belle capacité d’accueil. Le hockey senior a changé. Ce n’est plus aussi brutal qu’avant. »

Projet intéressant

Marc Boudreau a dirigé des équipes de hockey mineur, de hockey collégial et de calibre senior. Il est favorable au projet, mais avec des bémols.

« Je trouve ça intéressant comme projet. Où j’ai un certain questionnement, c’est que si la construction du Complexe Desjardins a permis d’avoir accès à deux nouvelles glaces, il y a maintenant beaucoup, beaucoup, de ligues adultes qui se sont installées là et qui jouaient auparavant à Saint-Fabien et ailleurs aux alentours. On commence donc à avoir une certaine saturation en termes de possibilités d’horaires de glaces, à des heures raisonnables le soir et les fins de semaine, évidemment », estime monsieur Boudreau.

Marc Boudreau, au centre, à l’avant-plan, a notamment dirigé les Pionnières du Cégep de Rimouski. (Photo: courtoisie)

Peut-être autre chose

« Et en plus, j’ai appris entre les branches que l’UQAR aimerait peut-être avoir une équipe universitaire. Avec les deux équipes collégiales de Rimouski Pionnières et Pionniers, ça prend des heures de glace; ça prend des heures pour les matches. Soudainement, tout le monde veut aller au Complexe. »

« Ça demanderait une certaine réorganisation. Si les matches étaient les fins de semaine de soir et que les entraînements étaient à des heures tardives, ça pourrait fonctionner. Sauf qu’il y a aussi le patinage de vitesse, le patinage artistique et le hockey mineur, qui doivent être prioritaires, parce que disponibles pour les jeunes. Je ne sais pas pourquoi, mais il y a une vague comme quoi on dirait que les organisations sportives ont moins envie d’occuper le Colisée », poursuit celui qui est aussi président du Club de patinage artistique de Rimouski.

Marc Boudreau

Plus convaincu

Une fois émises ces réserves, Marc Boudreau semble plus convaincu.

« Je le répète cependant : oui, ça pourrait être intéressant d’avoir du senior à Rimouski, mais cela dépend du nombre d’heures de glace dont on aurait besoin. Et à quel moment. Mais honnêtement, j’ai dirigé des équipes seniors à Rimouski, Matane et Mont-Joli pendant une dizaine d’années et les joueurs seniors ne s’entraînent pas beaucoup. On se contente d’entraînements légers. Ça aiderait et ça reste à voir. »

« On peut aussi se demander quelle serait la meilleure case horaire : la fin de semaine? Le vendredi soir? Le dimanche après-midi? Le dimanche soir? Je pense que ça pourrait aller. Je n’ai pas de problème avec l’idée, bien au contraire. Ce donnerait une possibilité additionnelle à nos jeunes de jouer au hockey dans une ligue compétitive dans la suite de leur carrière. Ça viendrait s’ajouter aux autres options. »

Nous avons tenté de joindre le président de la Ligue, Renaud Valois, mais sans succès.

Facebook Twitter Reddit