Océanic > Même adversaire, même pointage
Océanic

Même adversaire, même pointage

[VIDÉO] Les Remparts ont le meilleur sur l’Océanic par la marque de 5-2
Théo Rochette a inscrit le 3e but des Remparts en déjouant le gardien de l’Océanic, Patrik Hamrla. (Photo Facebook Remparts Jonathan Roy)

Victorieux à Rimouski vendredi soir par la marque de 5-2, les Remparts de Québec ont de nouveau eu le meilleur sur l’Océanic par le même pointage, dimanche après-midi, devant une galerie de 12 012 spectateurs réunis au Centre Vidéotron. 

L’Océanic a tenu son bout pendant 48 minutes. C’est alors que Théo Rochette a brisé l’égalité de 2-2 avec le premier de trois buts consécutifs des Remparts pour ainsi confirmer cette 35e victoire en 44 matchs pour les meneurs au classement de la LHJMQ.

« Jusqu’à ce moment-là, on était dans le match. On a été très bon sur les unités spéciales, on a fait ce qu’il fallait. On donne le troisième but sur une erreur en sortie de zone qui a donné un but assez facile pour Québec. Tout de suite après, on rate un filet désert, ils remontent de l’autre côté et ils marquent pour faire 4-2. C’est le point tournant qu’à moi », a commenté Serge Beausoleil.

Globalement, l’entraineur-chef retient quand même du positif dans ces deux revers. « C’était deux bons tests, on a vu où on est rendu. Il y a toujours des points de rupture dans ces matchs-là. Il faut continuer d’avancer, mais dans l’ensemble, on a vu de très belles choses. »

Bon départ pour les locaux

Maxime Coursol, tente de subtiliser la rondelle au gardien des Remparts, Quentin Miller. (Photo Facebook Remparts Jonathan Roy)

Les Remparts ont dominé la première période prenant les devants 2-0 sur les buts de Davis Cooper et Elliot Lavoie. L’Océanic a profité de deux jeux de puissance pour créer l’égalité en deuxième période. Alexander Gaudio et Luka Verreault ont alors déjoué le gardien des Remparts.

Mais, ces derniers ont répliqué avec trois buts en troisième période pour se sauver avec la victoire. Ils sont venus du bâton de Théo Rochette, deux fois, et Pier-Olivier Roy.

Devant le filet, Patrik Hamrla a été mis à l’épreuve en 37 occasions. Son vis-à-vis Quentin Miller a bloqué 17 rondelles. 

Du positif quand même

Le gardien de l’Océanic, Patrik Hamrla réussit l’arrêt aux dépens de Daniel Agostino. (Photo Facebook Remparts Jonathan Roy)

Vendredi soir, Beausoleil s’était dit déçu de la sortie de certains joueurs. Il a davantage apprécié ce qu’il a vu aujourd’hui.

« La plupart ont bien répondu. J’ai beaucoup aimé le trio de Pearson, Coursol et Jacques. Ils ont été très bons à contenir le meilleur trio adverse. Les gars ont fait de très bonnes choses, mais je dirais qu’il y a de mes vétérans qui sont dans un profond sommeil. On va avoir besoin d’une réaction en chaine », observe l’entraineur-chef. 

En bref

Les Remparts ont souligné la 500e victoire de Patrick Roy, remportée vendredi à Rimouski, avant la rencontre. Les cinq autres entraineurs à avoir atteint ce plateau avaient des messages vidéos à son endroit… Il n’y avait pas de changement dans l’alignement de l’Océanic si bien que Jacob Mathieu, Maël St-Denis, Mathys Laurent et Jan Sprynar, qui sont blessés, ainsi que Cory MacGillivray ne jouaient pas… Les Remparts ont gagné les cinq premiers affrontements face à l’Océanic. Il en reste trois pour compléter le calendrier régulier… La formation rimouskoise va recevoir Drummondville vendredi soir prochain…

Facebook Twitter Reddit