Culturel > Un événement rassembleur au centre-ville
Culturel

Un événement rassembleur au centre-ville

La populaire mascotte de l’Océanic, Louky, était lui aussi de la partie (Photo: journallesoir.ca, Véronique Bossé)

L’événement de hockey bottine de cet après-midi, organisé par le service d’accompagnement professionnel La Sphère dans le cadre du visionnement du film « Les joueurs d’hiver » de Guillaume Duval aura réussi à mobiliser de nombreux amateurs de hockey.

Ce sont environ 125 personnes qui étaient sur place, dans le stationnement de l’Institut Maritime, pour prendre part à l’activité. Malgré le temps un peu frisquet, les conditions météorologiques étaient autrement propices à la tenue de l’événement. Du chocolat chaud et des grignotines étaient aussi à la disposition des gens.

Pour le plus grand plaisir des participants, la célèbre mascotte de l’Océanic, Louky, est lui aussi venu joué au hockey, autant avec les plus grands que les tout-petits, qui avaient un espace à eux.

(Photo: journallesoir.ca, Véronique Bossé)

« Les joueurs d’hiver »

L’activité, prévue en marge de la diffusion du film de Guillaume Duval, n’avait rien d’anodine. Non seulement le hockey a un lien étroit avec le sujet du film, mais en plus, il s’agit de l’une des dernières productions de Tortuga Film.

Adam Pajot Gendron (Photo courtoisie)

Le tout se voulait être un hommage à Adam Pajot Gendron, cofondateur et président de la maison de production, qui est décédé en août 2021.

« C’est lui qui m’a donné ma première chance »

« Les joueurs d’hiver » est mon premier long-métrage et Adam, c’est lui qui m’a donné ma première chance. On s’est rencontré dans un événement de jumelage entre réalisateurs émergeants et producteurs. Adam avait vraiment aimé le sujet de mon film et la connexion a bien passé entre lui et moi. Il a décidé de m’accompagner et de me donner un coup de main dans le développement du film. Nous avons travaillé ensemble pendant quasiment deux ans et demi. On a réussi à avoir la diffusion avec Radio-Canada », racontait monsieur Duval en entrevue hier.

« Je ressens plusieurs émotions qui s’entremêlent, parce qu’à l’été 2021, il m’a transféré le courriel qui disait qu’on avait le financement de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour faire le long-métrage et c’est quelque chose de très rare lors d’un premier film. Ça nous a vraiment surpris, j’étais tellement content. Deux semaines plus tard, on m’appelait pour m’annoncer son décès et ç’a m’a vraiment secoué. C’était un coup dur à prendre, étant donné son âge, personne ne s’attendait à ça. »

Un après-midi joyeux

Ainsi, malgré le décès tragique de monsieur Pajot Gendron, les petits comme les grands se seront amusés en son honneur lors de cette partie de hockey bottine amicale.

(Photo: journallesoir.ca, Véronique Bossé)

Facebook Twitter Reddit