Océanic > Les unités spéciales en vedette
Océanic

Les unités spéciales en vedette

L’Océanic l’emporte 4-0 face aux Remparts de Québec
Mathis Aguilar a battu le gardien des Remparts sur cette séquence (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

C’est avec une victoire de 4-0 sur les Remparts de Québec que l’Océanic a joué son dernier match à la maison avant le congé de Noël en présence de 3 064 spectateurs au Colisée Financière Sun Life.

Le match s’est joué sur les unités spéciales, l’Océanic marquant deux buts en avantage numérique et deux autres avec un patineur en moins. Pour les Remparts, ils ont été blanchis pour un deuxième match en deux soirs.

Métal du Golfe_VF

« Une victoire avec un petit goût amer, quand même, considérant notre manque de constance. Je suis content du match. Quand on est concentré, on est bon. On a marqué des buts au bon moment. Mais, c’est correct de voir que les joueurs ne sont pas si contents et nous aussi, on n’est pas si contents », a commenté Joël Perrault.

Après la contre-performance de jeudi dans un revers de 3-0 contre Shawinigan, il convenait que la sortie de sa troupe avait été bien meilleure. 

« On avait changé des petites choses, comme être plus agressif sur l’échec avant de manière à amener plus d’énergie de notre côté. On savait que Québec avait joué hier. On a joué intelligemment, les gars se sont bien ajustés. »

Avec cette victoire, l’Océanic affiche une fiche bien ordinaire de ,500 (17-8-8-1 pour 17 points) devant ses partisans à la mi-saison.

Océanic en avance

Maxime Coursol frappe à la porte adverse. (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

L’Océanic a rapidement pris les devants. En désavantage numérique dès la deuxième minute de jeu, Maël St-Denis a saisi une longue passe de Charles Côté pour s’échapper et déculotter le gardien avec une belle feinte du revers.

« J’avais ma vitesse et Charles m’a vu pour me faire une très belle passe. Ensuite, c’est mon instinct qui a fait en sorte que j’ai protégé la rondelle parce qu’il y avait un gars à gauche de moi. Le gardien était un peu plus à gauche et je suis allé sur mon revers », explique St-Denis.

Maël St-Denis est félicité après avoir ouvert le pointage, tôt dans le match(Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

Puis, en avantage numérique cette fois, Mathis Aguilar, a battu le gardien pour doubler l’avance des locaux. Il n’y a eu de buts au second engagement. Puis, quand Maxim Barbashev a fait 3-0 en début de troisième, également en avantage numérique, il était évident que les carottes étaient cuites pour les visiteurs. Julien Béland a complété, en désavantage numérique. 

Maël St-Denis (Photo Journal Le Soir – René Alary)

« On est satisfait de la performance d’aujourd’hui, mais on reste sur notre appétit, ne cache pas St-Denis. On sait qu’on a de la misère sur notre constance, on en parle beaucoup. Ce n’est pas seulement la défaite de jeudi. Notre objectif, c’est de coller des victoires. Oui, on a gagné, mais le travail n’est pas fini. »

Gardiens

Le jeu blanc est allé au dossier de Cédric Massé. (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

Cédric Massé n’a pas été très occupé, repoussant les 17 lancers en sa direction pour ainsi signer un deuxième blanchissage cette saison. À l’autre bout, Louis-Antoine Denault a été battu quatre fois sur les 37 tirs au but de l’Océanic. 

En bref

Les blessés Quinn Kennedy, Mathys Laurent et Luke Coughlin n’étaient pas en uniforme, tout comme Spencer Gill (suspension de deux parties) et Ben Cross… Les deux jeunes de 16 ans rappelés, Éliott Guénette et Connor Sturgeon, ont disputé un premier match dans le circuit … Le juge de ligne Jean-Philippe Michaud, qui est de La Pocatière, travaillait dans un dernier match dans la LHJMQ… L’Océanic complètera son calendrier avant les Fêtes en visitant Shawinigan, mercredi, Drummondville, vendredi, et Victoriaville, samedi…

Facebook Twitter Reddit