Océanic > L’Océanic échappe une avance de trois buts
Océanic

L’Océanic échappe une avance de trois buts

L’Armada prend sa revanche en l’emportant 8-4 
L’Océanic ne sera pas fâché de retrouver ses partisans, mercredi soir. (Océanic / Folio Photo – Iften Redjah)

En avance 4-1 après 24 minutes de jeu, l’Océanic a ensuite vu l’Armada de Blainville-Boisbriand inscrire sept buts consécutifs, sans riposte, pour l’emporter par la marque de 8-4, dimanche après-midi, devant 1 905 spectateurs au Centre d’excellence Sports Rousseau.  

L’Armada réussit donc à diviser les honneurs des deux matchs de la fin de semaine puisque l’Océanic avait gagné 4-1, samedi.

Métal du Golfe_VF

« À 4-1, on a eu des chances de mettre le pointage à 5-1. Ensuite, ils ont été opportunistes sur les chances qu’on leur a données. On a semblé perdre un peu confiance dans la façon dont on jouait.  Ce n’est vraiment pas acceptable d’échapper un match qu’on menait comme ça, 4-1 sur la route », a résumé Joël Perrault.

Excellent départ

Son équipe est sortie très fort avec trois buts en première période, contre un pour l’Armada. Elle a porté sa priorité à 4-1, tôt en deuxième, avant de voir les locaux rebondir avec trois buts sans riposte pour créer l’égalité 4-4 avant la fin du deuxième engagement. Ils en ont ajouté quatre autres en troisième période sur 11 lancers.

Eliot Litalien et Vincent Desjardins, avec deux, Jonathan Fauchon, Matt Gosselin, Tommy Montreuil et Justin Carbonneau ont les buts des gagnants. La réplique est venue de Maël St-Denis (2), Charle Truchon et Jacob Mathieu.

Gardiens

Cédric Massé (Océanic / Folio Photo – Iften Redjah)

À son deuxième départ en plus de cinq semaines, Cédric Massé a été battu huit fois sur 34 lancers. À l’autre bout, Olivier Ciarlo a été tenu occupé sur les 40 tirs au but de l’Océanic.  

« J’ai été tenté, oui, de changer de gardien, a-t-il répondu à une question à ce sujet dans son point de presse. Mais, ça faisait longtemps que Cédric n’avait pas joué et je tenais à ce qu’il termine le match. Je ne suis pas convaincu que ça aurait changé tant de choses que ça », explique Perreault qui a trouvé que certains joueurs semblaient fatigués mentalement. 

« On a fait des erreurs que l’on ne faisait pas dernièrement. Elles nous ont fait mal au mauvais moment », dit-il.

En bref

L’Océanic a utilisé le même alignement que la veille. N’ont pas joué ses trois blessés du dernier voyage en Abitibi, à savoir Maxime Coursol, Luke Coughlin et Charles Côté en plus de l’attaquant Ben Cross (retranché)… Mathys Laurent et Alexandre Blais ont obtenu chacun deux passes… L’Océanic rentre à la maison pour y disputer trois parties cette semaine en commençant par la visite des Eagles du Cap-Breton, mercredi soir… Son dernier match à domicile remonte au 20 janvier…

Facebook Twitter Reddit