20.09.2020
Nouvelle de 17 h « Le Bloc n'est pas là pour défendre le PQ, mais bien...

« Le Bloc n’est pas là pour défendre le PQ, mais bien le Québec »

Deux personnalités politiques livrent leurs impressions aux lecteurs du journal le soir, à la suite des élections fédérales d’hier.

Pour faire suite à notre article de dimanche dernier, sur la résurgence éventuelle du mouvement souverainiste dans le cadre de la dernière campagne électorale, le journal le soir a interrogé le député actuel de Rimouski à l’assemblée nationale, le péquiste Harold LeBel, et l’ex-député libéral, aussi au niveau provincial, Michel Tremblay. Ceux-ci avaient abordé le sujet, dimanche. Question d’avoir de la suite dans les idées!

Avec 32 élus bloquistes, selon monsieur LeBel, le mouvement souverainiste compte maintenant 41 députés avec ceux du PQ à Québec. Lors de la soirée électorale, des militants et observateurs politiques ont fait valoir à l’auteur de ces lignes que la position de Justin Trudeau allait non seulement lui faire perdre des votes, lundi, mais aussi donner un nouveau souffle aux adversaires de la fédération canadienne. D’autant plus qu’il a été élu.

Organisations fortes
Ça n’a pas fêté fort du côté d’Harold LeBel, hier soir, car le retour à l’Assemblée nationale s’est effectué ce midi. « On était content mais le travail reprend rapidement. Trente-deux députés du Bloc, ça fait 32 députés de plus en faveur de la souveraineté. C’est clair que la souveraineté en ressort plus forte. Dans les régions où il n’y avait pas de député bloquiste, on gagne une organisation mobilisée. Le succès du Bloc nous démontre qu’un parti peut-être considéré comme moribond, il y a deux ans, est parvenue à revenir en force. Ça démontre que si on travaille fort, si nos militants nous soutiennent toujours, on peut penser que dans trois ans, on pourrait causer des surprises. Il y a un vent d’optimisme. Ça fait du bien, après la défaite du 1er octobre 2018, qui a fait mal, de voir une organisation bien en vie. Je veux souligner, par ailleurs, l’excellent travail du député sortant, Guy Caron.»
Il y aura dorénavant un lien direct entre les décisions qui sont prises à l’Assemblée nationale et celles qui sont débattues à Ottawa. « Il faut comprendre une chose qui sera dorénavant différente. Le Bloc est là pour défendre les consensus de l’Assemblée nationale. Le Bloc va défendre les positions des autres partis autant que ceux du Parti Québécois, quand il y aura consensus. Il n’est pas là pour défendre le PQ, il est là pour défendre le Québec. »

Autonomie vs souveraineté
« Vous me connaissez: je demeure un fervent fédéraliste et libéral. Ma perception est la même que dimanche. François Legault adopte une position sur l’affirmation nationale qui recevra beaucoup d’appuis, en défendant l’autonomie du Québec, plutôt que la souveraineté. Justin Trudeau va pouvoir gouverner, même minoritaire. Le fait qu’il soit un premier ministre réélu, donc qui a déjà établi des liens et fait connaître les positions du Canada, favorisera les relations internationales et la stabilité de l’économie. On gagne en efficacité. Je vois venir une inflation, mais je crois qu’on est armé pour la combattre. Je m’incline devant le verdict des électeurs de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques. Je félicite le député sortant pour ses efforts et le nouveau député, Maxime Blanchette-Joncas (Bloc Québécois). Les souverainistes étaient fortement mobilisés , ils ont une grosse organisation. Je leur lève mon chapeau! », ajoute monsieur Tremblay.


« Vous me connaissez: je demeure un fervent fédéraliste et libéral. Ma perception est la même que dimanche. François Legault adopte une position sur l’affirmation nationale qui recevra beaucoup d’appuis, en défendant l’autonomie du Québec, plutôt que la souveraineté. Justin Trudeau va pouvoir gouverner, même minoritaire. Le fait qu’il soit un premier ministre réélu, donc qui a déjà établi des liens et fait connaître les positions du Canada, favorisera les relations internationales et la stabilité de l’économie. On gagne en efficacité. Je vois venir une inflation, mais je crois qu’on est armé pour la combattre. Je m’incline devant le verdict des électeurs de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques. Je félicite le député sortant pour ses efforts et le nouveau député, Maxime Blanchette-Joncas (Bloc Québécois). Les souverainistes étaient fortement mobilisés , ils ont une grosse organisation. Je leur lève mon chapeau! », ajoute monsieur Tremblay.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×