01.12.2020
Gouvernement du Québec
Publireportage Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier

Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier

Le bonheur de vivre au Bas-Saint-Laurent

Ce publireportage vous est présenté par la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER).
Ce publireportage vous est présenté par la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER).

Douze ans plus tard, Sandrine et Olivier Duplessy ne cachent pas leur bonheur de vivre au Bas-Saint-Laurent. Ayant choisi d’immigrer au Québec en 2007, au Kamouraska plus précisément, Sandrine et son époux Olivier sont encore en lune de miel en quelque sorte, tellement les événements heureux s’enchaînent pour ce couple qui a choisi de faire sa niche dans un milieu qu’il a appris à connaître et qu’il affectionne au plus haut point.

Sandrine et Olivier ont maintenant double citoyenneté, française et canadienne. Ils ont été reçus citoyens canadiens en 2014.

L’entreprise à pignon sur rue au 102, St-German est.

Le parcours d’Olivier et Sandrine dans le monde des affaires s’est effectué dans le secteur de l’alimentation. Ce parcours n’a rien de singulier. Et ce n’est pas le fruit du hasard s’ils ont choisi le Bas-Saint-Laurent comme région d’accueil. C’est avant tout pour sa qualité de vie et, bien évidemment, pour la possibilité d’y faire de bonnes affaires et de voir à l’essor de leur entreprise.

« Nous avons été chefs d’entreprise à Paris pendant 15 ans, dans le même domaine. C’est la plus belle ville au monde du point de vue touristique mais y vivre et y être en affaires sont tout autre », souligne Sandrine Duplessy.

Quittant leur France natale pour le Brésil en 2006, Olivier se dénichait un emploi de chef-pâtissier, travaillant alors à Brasilia pour le président Lula. « Nous avons appris le portugais un an avant de partir pour le Brésil. Mais nous nous sommes vite rendu compte que les choses sont compliquées dans ce pays. Je ne pouvais y travailler car ce faisant j’aurais enlevé l’emploi de quelqu’un. Un seul salaire ne convenait pas pour combler nos besoins avec nos deux enfants. J’y suis restée huit mois avant de rentrer en Bretagne, où mes parents habitaient. »

À son tour, Olivier retournait auprès de sa famille quelques mois plus tard. Mais ce fut de courte durée. Il a ensuite traversé la Manche pour se retrouver pâtissier-bricoleur chez Harvey Nichols, à Londres, une chaîne de magasins pour gens fortunés. « Nous allions le retrouver les week-ends, pouvant voler sur les ailes de Ryan Air pour 4,5 Euros par voyage avec envolée depuis Saint-Malo et atterrissage à Stanstead. On n’aimait rien à Londres, ni la ville ni le climat. Par surcroît, Londres est une des villes les plus dispendieuses en Europe. »

Revenus en Bretagne, Sandrine et Olivier allaient se soumettre à une profonde réflexion qui serait déterminante pour leur avenir.

« J’ai mis nos deux curriculum vitae en ligne sur le site d’Emploi-Québec. En une demi-heure, nous avons reçu 92 offres d’emploi du Québec. Là il était évident que nous allions opter pour un pays francophone : la Belgique, la Suisse ou le Québec. Nous avons fait en 2006 un voyage exploratoire au Québec sans les enfants et sommes allés dans les Laurentides, à Sainte-Adèle. Ça ne nous a pas plu du tout. Nous avions deux autres offres, à Cap-Chat et La Pocatière. Nous avons donc opté pour le Kamouraska. »

Contrat de travail en main, Sandrine et Olivier ont occupé un emploi quelques années à La Pocatière avant de se retrouver au chômage. Or, décidant de voler de leurs ailes, en 2011 ils démarraient leur propre entreprise, connue sous la dénomination de Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier. Depuis, ils ont pris part sans interruption aux marchés publics de La Pocatière, Rivière-du-Loup et Rimouski. 

La qualité de leurs produits a vite conquis la clientèle rimouskoise. « Les clients réclamaient qu’on y implante un point de vente. La communauté française vivant à Rimouski se retrouvait dans nos produits. »

Le projet d’implantation de l’entreprise à Rimouski allait donc se matérialiser. En octobre 2018, ils fermaient boutique à La Pocatière et emménageaient au 102, rue St-Germain est, y investissant un bon montant dans l’aménagement de leurs nouveaux locaux. Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier rouvrait ses portes, une semaine avant Noël, le 18 décembre 2018. L’entreprise donne de l’emploi aujourd’hui à 10 travailleurs à Rimouski.

Sandrine et Olivier avec un groupe d’employés.
Sandrine et Olivier avec un groupe d’employés.

Bourse de 25 000 $

Le 7 novembre dernier, Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier recevait une bourse d’honneur de 25 000 $ dans le cadre de l’événement « Entreprendre ici », organisé par le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.

Cette bourse sera réinvestie dans un projet visant à personnaliser les macarons, ces petits gâteaux produits en boutique, destinés aux entreprises du Québec ou pour des événements tels que mariages, baptêmes, congrès ou tout autre événement. 

Terroir régional

Olivier et Sandrine Duplessy se font un point d’honneur de n’utiliser que les produits du terroir du Bas-Saint-Laurent dans la confection de leurs produits. Que ce soit le miel, le sirop d’érable, les poissons, les œufs, le lait, les petits fruits, etc. « Nous favorisons le circuit court et le maillage avec d’autres entreprises de la région. Nous avons même nos propres cueilleurs de petits fruits. Le seul produit étranger à la région utilisé est une charcuterie venant du Pays basque en France. »

Depuis six mois, Sandrine Duplessy fait partie du conseil d’administration de l’organisme Saveurs du Bas-Saint-Laurent. Son époux et elle forment un duo d’affaires remarquablement complémentaire. Olivier exerce ce métier depuis 40 ans, Sandrine de son côté voit à la commercialisation, la mise en marché, l’administration, la comptabilité et aux communications.

Les sacs de conservation du pain sont fabriqués à Matane par une entreprise de travailleurs adaptés.
Les sacs de conservation du pain sont fabriqués à Matane par une entreprise de travailleurs adaptés.

À dimension humaine

Quand Sandrine Duplessy aborde la question de la qualité de vie, elle y associe inévitablement la dimension humaine qui identifie la ville de Rimouski et la splendeur de son environnement immédiat.

En outre, Olivier Duplessy étant un pêcheur passionné, est-il besoin d’ajouter qu’il est heureux comme un poisson dans l’eau à Rimouski avec toutes les opportunités qui se présentent à lui quand vient le temps d’aller sur un plan d’eau en excursion de pêche.

« Nous avions une qualité de vie ordinaire à Paris. Ici, à Rimouski, nous avons le meilleur des deux mondes et nous exerçons un métier qui nous passionne. Le Québec nous a ouvert les bras mais nous ne sommes pas arrivés au Québec en terrain conquis. Nous y avons trouvé notre place dans un marché de niche, tout en respectant nos confrères. »

Il est très important, conclut-elle, de s’intégrer à son milieu, à sa communauté. 

Travail et bonne humeur riment chez Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier.
Travail et bonne humeur riment chez Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier.

Votre fournisseur  officiel de bonheurs à partager !

Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier propose des pâtisseries fines de tradition française, une grande variété de chocolats maison créés et fabriqués de façon artisanale par le maître chocolatier, Olivier Duplessy, et une gamme de pains et viennoiseries « pur beurre » et fraîches du jour, ainsi que des bouchées salées pour buffets et réceptions. On a ajouté à cette offre la fabrication de crèmes glacées et sorbets maison (style européen gelato), réalisés sur place, en un choix de 12 saveurs glacées.

Coordonnées et horaire

Un choix affriolant proposé par Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier.
Un choix affriolant proposé par Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier.

Pâtisseries & Gourmandises d’Olivier
102, rue St-Germain est, Rimouski
418 727-6564

info@patisseriesdolivier.com
Facebook et Instagram

Mercredi : 7 à 18 h
Jeudi et vendredi : 7 h à 19 h
Samedi et dimanche : 7 h à 18 h
Lundi et mardi : fermé

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×