18.02.2020

Écoute-moi!

Oui, cette chronique est la mienne, mais elle est surtout la vôtre!

Je m’attaquerai, en toute simplicité, à des sujets qui nous préoccupent, des sujets qui nous questionnent tous et nous tracassent parfois; des questions qui, lorsqu’on y trouve réponse, nous permettent d’avancer et de se développer comme humain; comme individu. Chacun de nous a un potentiel inexploré, inexploité, endormi. Réveillons-le! Nous sommes tous plus grands… que ce nous sommes. Deviens ce que tu es, écrivait le philosophe Nietzsche. Pas à pas, partons à la découverte de soi, de l’autre.

Cette chronique sera faite de concret, de stratégies, de gestes simples à appliquer dans le quotidien, car qui dit «coaching», dit «action».

Et pour débuter, un sujet qui me tient particulièrement à cœur : l’écoute. Lors de ma dernière conférence, on m’a posé cette question. Voici une belle tribune pour y répondre. 

Quels sont les trucs pour amener quelqu’un a une plus grande écoute?

Principe 1 : Soyez le modèle de votre propre souhait ou appliquez vous-même ce que vous voulez de l’autre

Eh non! Il n’est pas possible de changer l’autre. Si l’on souhaite un changement chez l’autre, la meilleure stratégie est de regarder d’abord ce que l’on peut changer chez soi. Grrr!  Ce n’est pas ce que vous auriez aimé entendre… Consolez-vous, un changement d’attitude de notre part reste rarement sans effet chez l’autre.

Vous souhaitez que l’autre vous écoute davantage? Écoutez-le.

Vous souhaitez que l’autre vous regarde en parlant? Regardez-le.

Vous souhaitez que l’autre ne porte pas de jugement? Soyez ouvert.

Vous avez compris le 1er principe, il est simple : écoutez afin d’être écouté.

Maintenant, me direz-vous, ce n’est pas magique! Eh non! Et vous auriez raison de me dire cela. Toujours on récolte ce que l’on sème… mais il est vrai que parfois la saison des vendanges n’est pas toujours au premier automne venu. Je vous l’accorde! Alors… soyez confiant. Soyez patient. Et dès que vous verrez poindre une petite pousse, si minuscule soit-elle, arrosez-la, renforcez-la.

Arrosez, renforcez.

Votre amoureuse a pris une minute pour vous écouter réellement avant de replonger le nez dans son magazine (certes, vous auriez souhaité au moins 15 minutes), mais prenez ce qui passe. Soyez confiant. Soyez patient.Arrosez, renforcez.

Donnez-lui un bisou dans le cou et remerciez-la de vous avoir écouté. Ne donnez pas d’explication, ce n’est pas le moment. Un simple merci, un simple bisou.

Attention! Soyez souriant, sincère et bienveillant, ce n’est pas un reproche que vous lui faites, c’est un remerciement. Arrosez, renforcez.

Vous n’êtes pas certain du ton avec lequel votre « merci » sortira de votre bouche? Chut alors, ne faites qu’un geste doux.

Vous êtes trop émotif, trop frustré? Alors, ne faites rien. Calmez-vous à l’écart et quand vous serez apaisé, dites-lui que vous avez apprécié tout à l’heure qu’elle vous écoute un moment. Rappelez-vous que cette minute est toujours plus qu’hier et moins que demain. Arrosez, renforcez.

C’est votre patron qui vous a enfin écouté? Laissez tomber le bisou dans le cou (hihihi). Utilisez un simple sourire ou une poignée de main sans explication. Les signaux de gratitude et de renforcement subtils seront détectés par l’inconscient, soyez confiant, soyez patient.

Dans la prochaine chronique, nous regarderons le 2e principe dans l’art de se faire entendre : Clarifiez vos …  (complétez la phrase. Vous aurez la réponse bientôt!)

En attendant, souvenez-vous : on ne peut que se changer soi-même! Arrosez! Renforcez!

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×