30.10.2020
Nouvelle de 19 h La grande veillée n’a pas levé

La grande veillée n’a pas levé

L’Océanic a fait chou blanc en fin de semaine. Après sa défaite de 6-3 face à Chicoutimi, samedi, il s’est incliné 5-2, dimanche, face à l’Armada de Blainville-Boisbriand.

La formation rimouskoise n’a pas fait honneur à la tradition de la Grande veillée Tanguay du temps des Fêtes qui génère habituellement beaucoup d’action. Ce ne fut définitivement pas le cas, dimanche.

Simon Lavigne, Zachary Roy et Antoine Demers ont marqué pour donner les devants 3-0 aux visiteurs après deux périodes. L’Océanic a ensuite bénéficié de deux jeux de puissance consécutifs en début de troisième pour se donner un peu de rythme. Isaac Belliveau a fait bouger les cordages, mais la réplique est venue rapidement de Simon Pinard qui redonnait à l’Armada une priorité de trois buts. Frédéryck Janvier a redonné espoir aux locaux avec sept minutes à jouer, mais ça s’est arrêté là. Benjamin Corbeil a complété dans un filet désert.

Devant le filet, Émile Samson a repoussé 23 lancers tandis que Raphaël Audet en bloquait 26.

« Pas un bon match, je suis totalement insatisfait », a lancé Serge Beausoleil. On a eu une leçon de hockey. Ce n’est pas acceptable. À l’attaque, je vais nommer Janvier et Coxhead, ça s’arrête là (pour les joueurs qui ont peu à se reprocher). Quant à notre gardien, il n’est pas responsable de ce qui est arrivé ce soir. Ce que j’aime dans le hockey, c’est que si tu ne mets pas l’intensité nécessaire, la plupart du temps, tu ne sortiras pas avec la victoire. Ce soir, on a fait un hommage à un jeune qui aurait donné sa vie pour jouer un match de hockey avec nous autres et nous, ce qu’on a fait, on a répondu avec un match fade et ça m’agace beaucoup. J’avais la larme à l’œil lors de la cérémonie et on donne ce match-là au niveau de l’intensité. Pour moi, il n’y a pas d’échappatoire ce soir. Il n’y a pas d’excuse. »

Vincent Boily

Avant le match, l’Océanic a rendu un vibrant hommage à Vincent Boily, un jeune de 19 ans de Saint-Eustache, ancien coéquipier d’Alexis Lafrenière, qui se relève admirablement bien d’un grave accident de motoneige qui lui avait fait perdre l’usage de ses jambes le 26 décembre 2017. Ça s’était passé quelques jours après avoir signé un contrat à titre d’agent libre avec l’Océanic. Il avait alors subi une fracture de l’humérus du bras droit, une fracture des deux jambes et une fracture de la première vertèbre lombaire, ce qui a entrainé une compression au niveau de la moelle épinière. À force de détermination, il est de nouveau sur pied et a été présenté à la foule portant le chandail no 26.  Il a eu droit à une chaleureuse ovation.

En bref

Serge Beausoleil avait apporté deux changements dans l’alignement : Ludovic Soucy et Frédéric Brunet ont été retirés au profit de Christophe Chiasson et Philippe Casault… Alexis Lafrenière et Adam Raska (mondial junior), Anthony D’Amours (mononucléose), Colten Ellis et Dmitry Zavgorodniy (blessés) ainsi qu’Antoine Leblanc ne jouaient pas… L’Océanic visitera les Tigres de Victoriaville mardi, 31 décembre, à 14 h… Il se rendra ensuite à Baie-Comeau vendredi et Chicoutimi samedi…   

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×