30.09.2020
Actualités Océanic L’Océanic est tombé dans le piège

L’Océanic est tombé dans le piège

Serge Beausoleil avait parlé du Titan de Bathurst comme étant un piège. Il avait vu juste.

Ses joueurs ne l’ont visiblement pas écouté avec comme résultat un revers de 4-3 face au pire club de la ligue, devant une foule de 2 986 spectateurs. 

L’Océanic a beau avoir dominé les lancers par 46-21, on ne peut pas dire que l’acharnement au travail était au rendez-vous. Tristan Bérubé a joué avec aplomb devant son filet pour vaincre son ancienne équipe.

« Les gars n’ont pas respecté l’adversaire. Il faut se regarder dans le miroir. Je ne suis vraiment pas content des deux premières périodes. Mais, on a joué une excellente troisième avec 20 lancers contre 5. La deuxième, c’était difficile. On a un 3 contre 0 sans obtenir une chance de marquer, on a un 5 contre 3 d’une minute 22 secondes et un lancer de punition sans en profiter. Il y a une vérité criante ce soir, le Titan a profité de ses chances et pas nous », a résumé Serge Beausoleil. 

Sur ses feuilles de statistiques, il constatait que son club a obtenu 24 chances de marquer contre seulement 10. Ce fut suffisant pour que le Titan inscrive quatre buts face à Colten Ellis qui a cédé 4 fois sur 16 lancers. Il a cédé sa place à Creed Jones en début de 3e.

Cinq buts en première

Les écluses étaient ouvertes en première avec cinq buts marqués sur 18 lancers. Maxime Collin (2e), Christopher Inniss (2e) et Justin Bergeron (8e) ont les buts des locaux. La réplique est venue de Rémi Anglehart (22e) et Bennett MacArthur (3e).

Le Titan a créé l’égalité en début de 2e sur le but d’Olivier Coulombe après un revirement dans le territoire de l’Océanic. Nicolas Guay a ensuite raté un tir de punition. Puis, tard dans l’engagement, les locaux ont vu Riley Kidney briser l’égalité sur un tir faible qui a battu Colten Ellis, visiblement pas au meilleur de sa forme. C’est survenu tout de suite après que l’Océanic eut totalement bousillé un avantage numérique de deux hommes qui a duré 82 secondes. 

L’Océanic a dominé la 3e face à un club qui ne faisait que se défendre, lançant 20 fois sur Bérubé. Sans faire bouger les cordages, ce qui a fait en sorte que le Titan a signé une 8e victoire cette saison en 42 matchs.

En bref

Frédéryck Janvier et Dmitry Zavgorodniy (blessés) ainsi que Brandon Casey et Philippe Casault ne jouaient pas pour l’Océanic… Le Titan aligne deux joueurs originaires de la Gaspésie à savoir le capitaine Yan Aucoin et Rémi Anglehart. Les deux ont 20 ans… Le gardien Tristan Bérubé, de Rivière-du-Loup, complète le trio de 20 ans… L’Océanic visitera le Titan samedi soir, 18 h… 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×