26.11.2020
Nouvelle de 18 h Une semaine chargée pour l’Océanic

Une semaine chargée pour l’Océanic

Drummondville, Chicoutimi et Québec, voilà ce qui est à l’agenda de l’Océanic cette semaine.

La formation rimouskoise visitera les Voltigeurs, mercredi soir, avant d’accueillir les Saguenéens, vendredi, dans un match très attendu, et les Remparts, dimanche. Elle a tenu deux séances d’entrainement lundi et mardi, pour s’y préparer.

« Il y a bien des aspects sur lesquels on travaille, mais on n’a pas beaucoup de temps de pratique. On n’a pas eu le temps de toucher aux unités spéciales cette semaine. Avec des matchs mercredi, vendredi et dimanche, on ne pratiquera plus de la semaine », mentionne Serge Beausoleil.

Quoi penser des Voltigeurs, un club qui a fait un pas de recul lors de la période des transactions. « On jouera contre une équipe aguerrie mercredi, qui vend chèrement sa peau, une culture qu’elle a depuis plusieurs années, comme pour Blainville. Année après année, même dans des cycles avec un peu moins de maturité, ces équipes réussissent à aller chercher des matchs. On ne peut certainement pas prendre les Voltigeurs à la légère », poursuit-il.

Il peut certainement se fier à Nathan Ouellet pour montrer l’exemple. Le hockeyeur de Rivière-du-Loup est devenu un indispensable, lui qui s’est retrouvé sur le premier trio dans le dernier match à Bathurst. « C’est le gars plus droit qu’on a dans le vestiaire quand on parle de réceptivité à ce qu’on demande. Tu lui dis Nathan, pas comme ça, et la fois d’après, il va tout faire pour que ce soit de la bonne façon. Il mérite ce qui lui arrive. Tous les gars veulent jouer avec lui. Il met son cœur à l’ouvrage dans tout ce qu’il fait. Dans ses batailles, il n’est jamais là du bout du bâton, et devant le filet, il paie le prix. Il est rendu à une douzaine de buts, tous marqués dans la cuisine, pas en périphérie. Il a grandi en tant que joueur. Peu d’entre nous auraient pu prédire qu’il aurait autant de succès. Je le change de trio et il continue de produire. Il persévère, il a été élevé ici et il est l’un des plus beaux exemples qu’on a », louange Beausoleil au sujet de son no 7.

On en parle depuis quelques semaines, mais cette fois devrait être la bonne pour Dmitry Zavgorodniy, absent depuis le 17 novembre. « Il s’approche d’un retour, j’espère cette semaine. Mercredi, c’est peut-être prématuré, mais plus vers la fin de la semaine », poursuit l’entraineur-chef.

Ce dernier n’a pas confirmé l’identité de son gardien pour mercredi, sauf pour dire que l’on verra ses deux cerbères cette semaine. 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×