31.03.2020
Actualités Océanic « L’histoire de notre tournoi, c’est la détermination des jeunes »

« L’histoire de notre tournoi, c’est la détermination des jeunes »

Un championnat qui couronne une semaine de rêve pour les jeunes pee-wee

C’est sous les encouragements de plus de 12 000 spectateurs au Centre Vidéotron que le petit Océanic de l’Est-du-Québec a mis la main sur le trophée et la bannière du championnat de la classe AA Élites du 61e Tournoi international pee-wee de Québec.

« Dès la période d’échauffement, quand ils ont annoncé les deux équipes, tout le monde s’est mis à crier quand l’annonceur a dit l’Océanic de l’Est-du-Québec. Ça n’arrivera pas souvent que les partisans de Québec vont appuyer l’Océanic. Les jeunes ont profité de ça et vécu l’expérience à fond jusqu’au bout », raconte Alexandre Daneau, l’entraineur-chef de l’Océanic AAA majeur qui évoluait dans le AA Élites au tournoi.

Son équipe a disposé des Stars de Syracuse 3-2 dimanche après-midi, pour enregistrer une 5e victoire consécutive et remporter le tournoi. Tout cela après avoir perdu leur premier match. 

24 heures après la finale, le jeune entraineur était encore dans le tourbillon de cette conquête historique dans le plus prestigieux tournoi de hockey mineur au monde.

« L’histoire de notre tournoi, c’est la détermination des jeunes. On a eu beaucoup d’adversité, ils se sont serré les coudes. Chaque match, ils n’ont pas paniqué. Ce fut le cas contre le Japon quand on a su protéger notre avance. Contre la Suisse, on perdait 2-0 après une période, ça aurait été facile d’abandonner, mais ils ont fait l’inverse, jouant leur meilleure période de l’année avec quatre buts en deuxième. Puis, ce fut des victoires en tirs de barrage contre l’Ukraine et en prolongation contre Hershey pour nous amener en finale. Dans les moments critiques, les jeunes ont vraiment décidé de se serrer les coudes », explique-t-il.

Son équipe faisait figure de négligé dans le tournoi et encore davantage en finale. Surtout quand on constate, qu’en saison régulière dans la Ligue de hockey d’excellence du Québec, l’Océanic AAA présente un dossier de 9-11-3, au 14e rang du classement des 25 équipes du circuit provincial.

« Syracuse était l’équipe favorite, on les avait vu jouer et on avait de la vidéo de leur demi-finale. Les jeunes ont constaté qu’ils n’étaient pas imbattables. Ils ont appliqué à la lettre ce qu’on leur a demandé. Leurs deux gros joueurs n’ont pas réussi à faire ce qu’ils avaient fait auparavant. Nos jeunes se sont sacrifiés pour leur équipe. Je ne sais pas combien de lancers ils ont bloqués, mais c’est assez incroyable pour une équipe pee-wee. On est vraiment fier d’eux », a poursuivi Daneau qui est secondé par Simon Deschênes.

De ses 17 joueurs, six sont de la Gaspésie et onze sont du Bas-Saint-Laurent.

D’abord refusé

S’il n’y avait pas eu le désistement d’une équipe, toute cette belle aventure ne serait jamais devenue réalité. L’Océanic pee-wee avait vu son application être refusée par les organisateurs du tournoi pee-wee. 

« Le tournoi acceptait les 12 premières équipes au classement de la ligue d’excellence. Les trois premières allaient dans la grosse classe (AAA) et les neuf suivantes dans le AA Élites. La journée où ça se décidait, on était en 13e position, à un point de la 12e. Ils nous ont dit que nous étions refusés, mais que nous étions trois équipes en standby. Un mois plus tard, une place s’était libérée, et comme nous étions rendus 11e ou 12e, c’est nous qui sommes rentrés dans le tournoi », rappelle l’entraineur-chef. C’est une équipe de Buffalo qui a dû se désister au profit du petit Océanic.

Natif de Baie-Comeau, Daneau s’est amené à Rimouski pour ses études universitaires à l’UQAR qu’il fréquente toujours. Il s’est impliqué dans le hockey mineur dès son arrivée, d’abord dans le BB, puis dans la structure AAA, avec le bantam relève, le pee-wee relève et cette année dans le pee-wee AAA majeur. 

Comme les jeunes, lui et son adjoint se rappelleront toute leur vie de la mémorable semaine qu’ils viennent de vivre.

Leurs grands frères de la LHJMQ leur rendront hommage vendredi lors de la visite des Mooseheads de Halifax au Colisée Financière Sun Life. Ils recevront un hommage pleinement mérité. L’Océanic devrait confirmer le tout d’ici mercredi en fonction de la disponibilité des jeunes qui jouent deux matchs de leur calendrier régulier au Lac Saint-Jean en fin de semaine prochaine.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×