20.09.2020
Actualités Politique Des Rimouskois recueillent des fonds pour les Wet'suwet'en

Des Rimouskois recueillent des fonds pour les Wet’suwet’en

Une organisation citoyenne baptisé XR (Extinction Rebellion Rimouski) a organisé une soirée d’information, en fin de semaine dernière, et récolté 1 000 $ en appui à la nation autochtone Wet’suwet’en.

C’est cette nation qui a déclenché la crise autochtone actuelle en érigeant un barrage pour empêcher la construction d’un gazoduc de la Compagnie Coastal Gas Link, en Colombie Britannique.

Voici le communiqué qu’a fait suivre ce groupe au journal le soir, ce matin:

« Plus d’une centaine de personnes ont participé à une soirée de financement pour le fonds légal d’Unist’ot’en samedi dernier à Rimouski. Ce fonds sert à couvrir les frais judiciaires auxquels la nation Wet’suwet’en fait face en lien avec la protection de son territoire, menacé par le projet de pipeline de gaz de schiste Coastal GasLink. Les donations volontaires des personnes présentes ont permis d’amasser 1 100 $.

La soirée s’est ouverte avec la projection de plusieurs vidéos informatives, pour la plupart produites par des membres de la nation Wet’suwet’en, et des extraits d’entrevues permettant de rectifier certaines informations diffusées dans les dernières semaines.

Ensuite, quelques textes poétiques écrits par des membres des Premières Nations du Québec ont été lus, puis, deux groupes de musique locaux, Les Rapayes et Jetszki, ont offert des prestations endiablées.

« On voulait à la fois informer, mettre les pendules à l’heure sur la violence coloniale vécue par la nation Wet’suwet’en en ce moment même, mais aussi célébrer la voix autochtone par la lecture de textes et offrir un lieu de rassemblement et d’échange » spécifie une des organisatrices de l’événement.

« Plusieurs personnes nous ont dit avoir appris lors de la soirée et pour moi, ça fait de l’événement une réussite. En comptant la générosité des gens sur place, on peut dire qu’il existe réellement une solidarité avec la nation Wet’suwet’en à Rimouski. »

En comptant les musiciens et musiciennes qui ont accepté de jouer gratuitement, l’organisation de l’événement a mobilisé un peu plus d’une dizaine de citoyennes et citoyens de Rimouski. L’événement a été approuvé et organisé suivant le protocole proposé par le camp Unist’ot’en pour les levées de fonds. L’ensemble des donations amassées seront versées à leur fonds légal. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×