05.12.2020
Actualités Économie La fin des sacs de plastiques commerciaux en septembre

La fin des sacs de plastiques commerciaux en septembre

Le règlement est adopté par le conseil municipal de Rimouski

Le conseil municipal de Rimouski a adopté hier soir le règlement 1163-2020 interdisant l’utilisation de certains sacs de plastique dans les usages commerciaux.

Le règlement va entrer en vigueur en septembre, soit six mois après son adoption, pour permettre une certaine transition. Ce geste fait partie du Plan d’action 2020 de la Ville de Rimouski déposé récemment.

« Le règlement va interdire la distribution de sacs de plastique dans le cadre d’activités de nature commerciale, d’événements ou d’autres activités comparables. La résolution vise les sacs de plastique conventionnels, ainsi que les sacs compostables ou biodégradables, peu importe leur épaisseur. Certaines exceptions sont prévues au règlement », précise la greffière, Monique Sénéchal.

Dépenses de 34 000 $

La greffière a aussi précisé hier soir que la population et les commerçants seront accompagnés dans cette démarche.

« Le règlement respecte la volonté de la majorité des commerçants qui ont été consultés à l’automne 2019 à ce sujet. Ce règlement fera l’objet de la publication d’un avis public. Le présent règlement entraîne des dépenses estimées à 34 000 $ pour l’embauche d’une ressource temporaire, pour de l’information et de la sensibilisation. »

Le règlement a suscité des questions lors de la séance du conseil municipal. Le propriétaire d’un commerce de fruits de mer a fait remarquer aux élus que des sacs de plastique sont utilisés pour la vente du crabe et qu’il voyait mal comment il pourrait utiliser un autre contenant moins polluant ou demander aux citoyens d’amener leur sac à la poissonnerie. Les fonctionnaires vont se pencher sur la question et cette exception pourrait être ajoutée.

Usine de bitume

Une autre résolution a été adoptée pour modifier le règlement sur le bruit et elle a aussi suscité des questions. Cette modification servira à permettre aux usines de production d’asphalte de fonctionner toute la nuit dans le parc industriel, alors que l’été prochain, des travaux d’une ampleur inégalée seront nécessaires sur l’autoroute 20 et en ville.

Il y est mentionné que « Le présent règlement (sur le bruit) ne s’applique pas aux activités de construction, de réfection et d’entretien des infrastructures appartenant aux autorités publiques, lorsque ces activités sont effectuées par ou pour le compte de la Ville de Rimouski ou du gouvernement du Québec. »

Il y est aussi précisé que « De plus, il ne s’applique pas aux activités de fabrication de béton bitumineux effectuées dans le secteur du parc industriel (Rimouski-Est). »

Le règlement en question couvrira éventuellement les activités du controversé projet d’usine mobile de Sintra, si elle décide de s’installer dans le parc industriel plutôt que dans le secteur du chemin de Lausanne, où une quarantaine de ménages s’opposent.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×