28.10.2020
Actualités Héritage 1: une victoire… partagée!

Héritage 1: une victoire… partagée!

Le Comité de citoyens et le député s’ignorent mutuellement

Le financement requis de 4,9 M$ pour la remise en état du navire L’Héritage 1, qui assure le lien maritime entre Trois-Pistoles et Les Escoumins, est confirmé aujourd’hui, mais le dénouement de ce dossier pourrait laisser des traces sur le plan politique.

Le Comité de citoyens Sauvons L’Héritage et le député caquiste de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, qui n’ont pas particulièrement collaboré depuis le début de cette saga, en novembre dernier, ne sont toujours pas sur la même longueur d’onde.

Les deux parties n’ont pas émis de communiqué de presse commun, mais des communiqués différents. Et plus encore! Le communiqué du Comité Sauvons L’Héritage, qui nous est parvenu 45 minutes avant celui du député, ne rend pas hommage au travail de celui-ci. Il l’ignore, même! Et le député le rend bien au Comité.

C’est comme qui dirait en termes de boxe, une victoire… partagée!

Voyez plutôt le ton différent des deux communiqués, dans des extraits qui en résument l’essentiel.

D’abord, celui du Comité :

« Les travaux se dérouleront en deux phases afin d’atténuer les conséquences sur la reprise du service cet été. Le comité Sauvons l’Héritage accueille cette nouvelle avec enthousiasme, après plusieurs mois de mobilisation citoyenne soutenue. Depuis novembre 2019, la population des Basques et de la Haute-Côte-Nord se mobilise et demande des réponses de la part du gouvernement du Québec. Après que nos représentants élus (municipaux) aient fait la démonstration de la fiabilité du navire et répondu à toutes les exigences du MTQ, cette décision était la seule réponse raisonnable. »

Le Comité Sauvons L’Héritage a tenu une imposante manifestation à Québec. (Photo: Comité Sauvons L’Héritage-Facebook)

« S’en est suivi une impressionnante mobilisation sociale qui porte aujourd’hui ses fruits. Au total, ce sont 6000 personnes qui ont signifié leur attachement au lien fluvial entre Trois-Pistoles et Les Escoumins par voie de pétition, déposée à l’Assemblée Nationale la semaine dernière. Pour le comité citoyen, cette lutte est d’abord et avant tout l’histoire de communautés qui refusent l’abandon, et qui se mettent communément en marche pour leur avenir ! »

« Le comité tient à souligner la dévotion et le travail des représentants de la Compagnie de Navigation des Basques, qui avaient bien compris l’importance du maintien de ce service. »

Et celui du député :

« Le gouvernement du Québec accorde une aide financière maximale de 4 897 400 $ à la Compagnie de navigation des Basques (CNB) pour la réfection et la mise aux normes du NM L’Héritage I. »

«Le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, M. Denis Tardif, en a fait l’annonce aujourd’hui au nom du ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, de la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Mme Marie-Eve Proulx, et du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. Jonatan Julien. »

 Citations

 « Je tiens à saluer le bon travail de la Compagnie de navigation des Basques, qui a largement contribué à la définition d’un projet bien ficelé permettant l’octroi de l’aide financière gouvernementale. Je me réjouis que notre gouvernement agisse afin de préserver la desserte du NM L’Héritage I, qui contribue grandement à la vitalité économique de la ville de Trois-Pistoles et de la région du Bas-Saint-Laurent. »

Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata

« Cette aide financière est la preuve que notre gouvernement est en action pour assurer une desserte maritime pérenne et sécuritaire entre Trois-Pistoles et Les Escoumins. Votre gouvernement est à l’écoute des besoins de la Côte-Nord et du Bas-Saint-Laurent et il s’affaire à mettre en place des solutions concrètes pour maintenir les liens maritimes entre ces deux régions. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×