23.09.2020
COVID-19 La députée rappelle sa disponibilité

La députée rappelle sa disponibilité

En ce temps de crise, la députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia rappelle aux citoyens qu’elle est disponible 7 jours sur 7 afin de répondre aux besoins et aux questionnements de ces concitoyens et concitoyennes.

Les bureaux de la députée sont toujours ouverts, bien que son équipe préconise la communication par courriel ainsi que par téléphone afin de respecter les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement du Québec.

Rapatriement des Québécois-e-s à l’étranger

Kristina Michaud et l’équipe du Bloc Québécois offrent leur collaboration au gouvernement du Canada et au ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, afin que soient rapatriées sans délai toutes les personnes coincées à l’étranger par les mesures de lutte au coronavirus.

« Nous faisons tout en notre pouvoir pour faire des liens avec les responsables au gouvernement et accompagner les Québécois-e-s coincés à l’étranger afin de les aider dans leurs démarches de retour. Nous travaillons à identifier des solutions et à trouver des réponses aux nombreuses interrogations des gens qui sont toujours à l’extérieur du pays ainsi qu’à leur famille, souvent inquiète », a souligné la députée.

Liste

Son bureau dresse désormais quotidiennement une liste des citoyen-ne-s aux prises avec des difficultés pour rentrer au Québec et en fait part à Affaires mondiales Canada et au ministre Champagne en plus, bien sûr, de demander des suivis dans le traitement des dossiers.

Elle appelle ainsi toutes les personnes de la région qui se trouvent à l’extérieur du Canada, qui cherchent à rentrer à la maison et qui n’ont toujours pas fait appel à son bureau, à le faire.

Points d’entrée irréguliers

La porte-parole en matière de Sécurité publique et Protection civile a réagi avec soulagement à la décision annoncée par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, quant à l’interdiction d’entrée sur le territoire des demandeurs de statut de réfugié via des lieux d’accès irréguliers, notamment le chemin Roxham.

Son parti préconise plutôt la régularisation des accès au Canada et au Québec par la suspension durable de l’Entente entre tiers pays sûrs, mais elle se montre quand même satisfaite de la mesure temporaire annoncée par Ottawa.

« Ce sera une occasion pour les autorités canadiennes de constater que le traitement de ces demandeurs irréguliers au cours des dernières années était inadéquat et qu’une gestion responsable des frontières est préférable ».

Assurance-emploi

L’une des questions qui reviennent le plus souvent dans la région est celle de l’assurance-emploi. Les travailleurs et les employeurs sont inquiets et ont plusieurs questions quant aux programmes qui s’appliquent à leur situation.

« Bien que le Bloc Québécois réitère son soutien à toute mesure responsable qui permettra de contenir la propagation du coronavirus au Québec et au Canada, il s’assurera également que personne ne soit laissé de côté », précise un communiqué de la députée.

« Les petites entreprises de chez nous sont elles aussi touchées par cette crise qui les oblige à mettre la clé dans la porte. Les travailleurs autonomes qui n’ont pas accès à l’assurance-emploi sont particulièrement inquiets, mais je suis confiante que le gouvernement les accompagnera dans un exercice de soutien financier et de relance économique » a souligné Kristina Michaud.

Comme le gouvernement s’apprête à bonifier le Régime d’assurance-emploi pour s’ajuster à la pandémie du COVID-19, l’équipe du Bloc Québécois l’invite à utiliser l’ouverture de la Loi sur l’assurance-emploi pour corriger une injustice qu’il a en outre admise : augmenter à un maximum de 50 semaines la durée des prestations pour les victimes de maladie grave.

Corriger l’injustice

« En plus de corriger l’injustice, cela sécuriserait davantage les gens devant subir des traitements lourds et qui sont plus vulnérables face au virus ».

Mesures sanitaires

D’ici là, la députée rappelle l’importance de respecter les mesures sanitaires mises en place au Québec, dont l’isolement volontaire pour les gens qui reviennent de l’étranger ou qui présente des symptômes s’apparentant à la COVID-19:

– l’interdiction des rassemblements intérieurs et extérieurs ;

– la distanciation de deux mètres entre les personnes ;

– les déplacements non essentiels et interrégionaux ;

– ainsi que les mesures de base, dont le lavage régulier des mains.

Elle conseille finalement à la population d’être prudente quant à l’information consommée et rappelle l’importance de vérifier les sources des articles lus et des vidéos regardés en ligne. Les sites web des gouvernements du Québec et du Canada sont les plus fiables quant à la mise à jour de la situation.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×