02.12.2020
COVID-19 Retour à l’école dans deux semaines

Retour à l’école dans deux semaines

11 000 personnes proposent leur aide dans les CHSLD, dont Laurent Duvernay-Tardif

Le premier ministre du Québec, François Legault, confirme que les élèves du primaire du Bas-Saint-Laurent pourront rentrer en classe le 11 mai.

« La priorité est toujours de mieux s’occuper des gens qui sont dans des résidences pour personnes âgées, dont les CHSLD (centres d’hébergement et de soins de longue durée). Nous avons eu réponses à notre appel de vendredi, au cours de la fin de semaine. Onze mille nouvelles personnes ont proposé leur candidature pour travailler à temps plein. Certains sont déjà assignés et on est confiants de pouvoir combler tous les postes dans les résidences pour les aînés », annonce monsieur Legault.

Personnalités

Il y a même des personnalités, comme la patineuse artistique Joannie Rochette, qui a étudié en santé, et le footballeur gagnant du Super Bowl, Laurent Duvernay-Tardif, aussi médecin, qui ont proposé leur candidature.

« Ces deux-là et des centaines d’autres acceptent de travailler dans les CHSLD malgré les difficultés. C’est un poids de moins sur mes épaules. On est en train de reprendre le contrôle et ça me touche beaucoup le courage dont ces gens font preuve. Cela va nous permettre de nous concentrer davantage sur le reste de la situation », affirme le premier ministre Legault.

Le premier ministre François Legault. (Photo: Facebook)

Le 11 mai pour les écoliers

« C’était la condition la plus importante à remplir avant de retourner les enfants dans les écoles et de recommencer à avoir des activités régulières, au cours des prochains jours. On va continuer de suivre la situation pour voir si elle reste sous contrôle. Si c’est le cas, et je dis bien si c’est le cas, nous allons rouvrir les écoles primaires et les garderies le 11 mai, à l’extérieur du grand Montréal et le 19 mai, dans la communauté métropolitaine de Montréal. L’école ne sera pas obligatoire. Les parents qui désirent garder leurs enfants à la maison ne seront pas pénalisés », explique le premier ministre.

Des détails supplémentaires doivent être transmis par le ministre de l’Éducation plus tard cet après-midi.

Cette annonce est faite maintenant pour permettre à tous de se préparer « Mais si la situation (de la propagation) empirait, nous allons se réajuster. Le mot important c’est graduel : prudence, prudence, prudence. On va demander aux enfants de se tenir à deux mètres les uns des autres. C’est plus difficile dans les garderies, alors les éducatrices porteront un masque », prévient monsieur Legault.

Risques

Pour les écoles secondaires, les collèges et les universités, il n’y aura pas de reprise avant la fin du mois d’août. « Une des raisons pourquoi on a choisi le primaire, c’est parce que les étudiants du post-secondaire utilisent beaucoup le transport en commun et c’était problématique. Aussi, c’est plus facile pour les étudiants du post-secondaire de suivre des cours à distance. Nous allons leur demander de le faire davantage. »

Monsieur Legault dit avoir beaucoup réfléchi au cours de la fin de semaine à propos notamment du choix de retourner les élèves du primaire à l’école.

« Il y a au moins cinq bonnes raisons : 1- pour le bien des enfants. Je pense notamment à ceux qui ont des difficultés d’apprentissage. On ne peut pas penser à les laisser hors de l’école pendant six mois. 2-Le risque est limité. Les risques de contagion sont limités mais les parents malades et les enfants malades devront rester à la maison. 3-La situation est sous contrôle dans les hôpitaux, mais nous avons tout le personnel pour s’en occuper. 4-On a le OK de la Santé publique. C’est une décision rattachée à la science. 5-la vie doit continuer. Les enfants doivent se fréquenter. Il n’y aura pas de vaccin avant 12 à 18 mois et on ne peut pas garder les enfants attachés. », énumère François Legault.

Selon lui, les principes d’immunité communautaire n’entrent pas en ligne de compte. « Il n’y a rien d’obligatoire. Allez-y à votre rythme. On ne veut bousculer personne. »

Bilan

Les consignes de confinement et d’application des mesures sanitaires demeurent.

Pour ce qui est du bilan du jour, on recense 84 nouveaux décès dus à la COVID-19, pour un total de 1 599. Soixante-et-quinze de ces décès sont survenus dans des résidences de soins de longue durée. Il y a 24 982 cas confirmés (plus 875), 15 41 personnes hospitalisée (plus 23), dont 210 personnes aux soins intensifs (moins 5).

Nouveau cas au BSL

Au Bas-Saint-Laurent, un nouveau cas s’ajoute pour un total de 35, pour la première fois en deux semaines.

Voici le bilan officiel du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent :
La situation demeure sous contrôle au Bas-Saint-Laurent. 

Cas par MRC

La Matapédia : moins de 5

La Matanie : moins de 5

La Mitis : moins de 5

Rimouski-Neigette : 5

Les Basques : moins de 5

Rivière-du-Loup : 21

Témiscouata : 5

Kamouraska : moins de 5

Bas-Saint-Laurent : 35

  • Deux personnes sont hospitalisées, dont une hors région. 
  • On compte 30 cas rétablis au Bas-Saint-Laurent en date du 26 avril, 18 h.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×