30.09.2020
COVID-19 Le premier ministre veut donner de l’air aux personnes âgées en résidence

Le premier ministre veut donner de l’air aux personnes âgées en résidence

Les personnes aînées qui veulent sortir du confinement pourront le faire à compter des prochains jours.

L’intervention du premier ministre du Québec François Legault, aujourd’hui, dans son point de presse de 13 h, rappelle le sujet traité par le journal le soir vendredi dernier, à l’effet que des aînés de plus de 70 ans qui sont en bonne forme commencent à trouver le temps long dans leur logement situé dans des résidences privées.

Leur cri d’alarme, conjugué aux efforts du Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) auprès des autorités gouvernementales, semble s’être rendu aux oreilles du « PM ».

Dans ce reportage, des aînés se plaignaient de la sévérité des mesures de confinement et de l’infantilisation dont ils font l’objet. Bref, le premier ministre a confirmé un allègement du confinement dans les résidences pour personnes âgées.

« Dès le début, nous avons limité les entrées et les sorties dans les résidences pour personnes âgées, pour éviter que trop de personnes soient infectées. Il y a quelques semaines, on a demandé aux dirigeants des résidences de permettre aux proches aidants de se rendre voir leurs parents. Malheureusement, il y a certaines résidences où la direction ne le permettait pas. Nous trouvons ça inhumain que pendant deux mois, une personne n’a pas pu voir ses enfants. Ça n’a pas de bon sens. Il ne faut pas protéger la santé physique au détriment de la santé mentale », déclare François Legault.

Les grands moyens

« C’est pour ça que nous allons prendre les grands moyens pour que les proches aidants soient acceptés. On veut que ça devienne la règle, quitte à mettre des procédures. J’ai demandé aussi au docteur Aruda (Horracio, de la Santé publique nationale), si on peut permettre les sorties. Actuellement, des gens ne sont pas sortis depuis deux mois et c’est dur pour la santé mentale. On va mettre des règles en place », affirme-t-il.

Monsieur Legault a d’ailleurs adressé ses félicitations du jour aux aînés. « Nous allons permettre plus de visites et plus de sorties. Je veux vous dire merci pour votre patience et pour votre compréhension. Je vous invite à demeurer prudent pour la suite des choses. Je comprends que c’est important pour vous d’avoir votre liberté et de voir votre monde. »

Le premier ministre François Legault (Photo: Facebook)

Entreprises

« Je veux revenir un peu sur la réouverture des commerces, hier. Je crois que ça s’est bien passé. On me dit que beaucoup de commerçants sont ingénieux et débrouillards pour mettre en place des moyens d’assurer le respect des règles sanitaires. Je suis très content de cette étape qui est maintenant passée. Je veux revenir aussi sur la réouverture des écoles primaires prévue pour lundi prochain dans certaines régions. Je fais encore un appel à la souplesse et à la flexibilité de tous. La réouverture peut se faire sur plusieurs jours. Je veux que tout le monde se mette en « mode » solutions, pas en « mode » je cherche des problèmes. C’est pour le bien des enfants », a aussi commenté le premier ministre.

Le bilan du jour affiche 118 nouveaux décès pour un total de 2 398 décès dus à la COVID-19. On dénombre 33 417 Québécois atteints de la COVID, une hausse de 794. Il y a 1 821 personnes hospitalisées, soit de 49 plus qu’hier, dont 218 aux soins intensifs (stable).

Problème

« Le principal problème auquel on continue de faire face, c’est le manque de personnel dans les CHSLD (centres d’hébergement et de soins de longue durée). Surtout le personnel à temps plein. On est rendu dans l’ensemble du réseau de la santé à 11 200 personnes absentes, soit infectées, soit à risque, soit ayant peur d’être infectées. Cela met beaucoup de pression sur l’ensemble du réseau. Il faut ajouter à cela que oui, on a eu du renfort, mais pas assez de personnes à temps plein », a soutenu monsieur Legault.

Nouvel appel

« Ce n’est pas une situation idéale pour limiter le nombre de contacts avec des résidents, étant donné qu’il y a des travailleurs à temps partiel, cela fait plus de personnes en contact avec les résidents et cela cause plus de risques de contamination. Ça met une pression énorme sur ceux qui travaillent. Je lance un autre appel aux employés qui ont fini leur quarantaine et qui pourraient revenir. »

« Comme en guerre »

« On est comme dans une guerre et on a plus que jamais besoin de vous. Je lance aussi un appel à ceux qui n’ont pas de qualification mais qui peuvent nous aider dans les CHSLD. Cela permettrait de retourner certaines personnes dans les hôpitaux, de mieux équilibrer la répartition du personnel dans le réseau. J’ai donné le mandat au président du conseil du trésor d’élaborer de nouvelles primes qui encourageraient le travail à temps plein. C’est important que nous ayons plus de stabilité. On devrait être capable d’en annoncer davantage demain », a dit monsieur Legault.

Bilan régional

Au Bas-Saint-Laurent, le Centre intégré de santé et de services sociaux dévoile le bilan suivant.

La situation demeure inchangée aujourd’hui au Bas-Saint-Laurent. 

Cas par MRC

La Matapédia : moins de 5

La Matanie : moins de 5

La Mitis : moins de 5

Rimouski-Neigette : 5

Les Basques : moins de 5

Rivière-du-Loup : 22

Témiscouata : 5

Kamouraska : moins de 5

Bas-Saint-Laurent : 36

  • Deux personnes sont hospitalisées, dont une hors région. 
  • On compte 32 cas rétablis au Bas-Saint-Laurent en date du 4 mai, 18 h.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×