29.11.2020
COVID-19 Moment bien choisi pour relancer la «20»

Moment bien choisi pour relancer la «20»

La relance économique qui doit suivre la période de déconfinement de la crise du coronavirus serait un bon moment pour remettre le projet de l’autoroute 20 vers Rimouski sur les rails, selon les députés du Parti Québécois Harold LeBel et Pascal Bérubé

Alors que le gouvernement devancera des investissements prévus au Plan québécois des infrastructures (PQI) 2020-2030 dans plusieurs secteurs afin d’accélérer la reprise économique, les députés de Rimouski et de Matane-Matapédia réitèrent l’importance d’inscrire le projet de prolongement de l’autoroute 20 au PQI (programme québécois des investissements), et ce, dès maintenant.

Promesse deux fois rompue

« Il s’agit d’une occasion pour le premier ministre François Legault de respecter un engagement qu’il a jusqu’à maintenant rompu deux fois. Considérant que des investissements supplémentaires de plus de 900 M$ seront effectués uniquement dans le secteur des transports, il est important de rappeler que le prolongement de l’autoroute 20 demeure le plus important projet de notre région dans ce secteur », indiquent les deux représentants péquistes dans un communiqué.

« La relance économique qui s’organise actuellement doit cibler l’ensemble des régions du Québec et ici, au Bas-Saint-Laurent, le plus important projet d’infrastructure en transport est celui du prolongement de l’autoroute 20. Nous réitérons que ce projet doit être inclus dès maintenant au PQI afin qu’un bureau d’étude soit mis sur pieds. »

Première étape

« Une fois cette première étape franchie, nous pourrons commencer l’ensemble des analyses nécessaires à la conception d’un projet pour lequel l’acceptabilité sociale sera établie et qu’un large consensus régional sera obtenu. Plus que jamais, l’Est-du-Québec a besoin d’une infrastructure routière sécuritaire et fiable pour son développement », expliquent-ils

Pas simple

« La relance économique ne sera pas une chose simple et il est primordial pour notre région qu’un tel projet soit enfin priorisé par le gouvernement du Québec », a mentionné Harold LeBel.

« À deux occasions, lors de la dernière campagne électorale et en septembre 2019, le premier ministre François Legault a fait la promesse aux citoyens du Bas-Saint-Laurent que le projet de prolongement de l’autoroute 20 serait intégré au PQI. Ces promesses n’ont pas été tenues jusqu’à maintenant. »

Dès maintenant

« Il a l’occasion de respecter ses engagements dès maintenant. Dans l’Est, nous n’avons pas de projet de tramway, de REM ou de troisième lien et ce que nous demandons est simple, légitime et nécessaire. L’intégration de ce projet au PQI sera plus qu’un signal positif, ce sera une occasion de stimuler l’économie régionale, à court, moyen et long terme », a conclu Pascal Bérubé.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×