05.07.2020
Actualités Société Les hommages fusent pour Pierre Jobin

Les hommages fusent pour Pierre Jobin

Les hommages fusent de toutes parts pour le sociologue Pierre Jobin, de Rimouski, décédé vendredi dernier à l’âge de 75 ans.

Il était né en 1944 et aurait eu 76 ans le 1er juin.

Chargé de cours à l’Université du Québec à Rimouski, Pierre Jobin a aussi été chroniqueur sur l’actualité dans différents médias et un grand militant pour le développement régional. Sa grande connaissance des procédures d’assemblée du Code Morin l’ont amené à s’impliquer dans des assemblées générales souvent houleuses, notamment pour l’Association du hockey mineur de Rimouski, le syndicat des producteurs de porc et lors des réunions concernant l’avenir de la Coopérative des consommateurs de Rimouski.

Ses volontés

« Ce sont des complications dues à une hémorragie intestinale qui ont affecté tous ses organes et provoqué un accident vasculaire cérébral (AVC) et son décès. La famille a décidé de se conformer à ses dernières volontés et de ne pas faire d’acharnement thérapeutique. Toujours selon ses volontés, il n’y aura aucune cérémonie publique, seulement une rencontre de la famille élargie qui aura lieu plus tard cet été », dit son fils, Luc, bien connu lui aussi pour son implication sociale.

Les personnes qui connaissent un tant soit peu Pierre Jobin savent qu’il a beaucoup souffert du diabète ces dernières années. Des souffrances qui ont entraîné notamment une amputation de ses deux jambes. Outre Luc, Pierre Jobin laisse notamment dans le deuil sa fille, Lucie, et sa conjointe, Christiane Tremblay.

Délivrance

« Le décès de mon père nous cause tout un choc, mais malgré tout, nous savons qu’il avait fait un bon tour de piste. Il s’est accroché très fort et il est parti sans regrets. D’ailleurs, ce n’était pas la première fois qu’il frôlait la mort. Moi, personnellement, j’ai l’impression qu’il est parti dans la sérénité », confie Luc Jobin.

« Ce qui frappe tout le monde, je pense, c’est que Pierre était un intellectuel évident et reconnu. Il avait la parole facile. Il était capable de comprendre des concepts très compliqués. Sans faire vraiment de politique, il en a fait à sa façon. Il a été dans à peu près tous les regroupements, coalitions, groupes de soutien, d’entraide, à partir des Opérations Dignité en passant par le CRD, jusqu’à ses nombreuses présidences d’assemblée bénévoles. À un point tel que je dirais qu’on peut parler du « Code Jobin » au lieu de parler du Code Morin! », ajoute-t-il.

Une bibliothèque vivante

« Je suis fier de dire qu’il m’a enseigné à l’UQAR. J’ai toujours aimé discuter avec lui. C’était toujours enrichissant, plein de fierté pour la région et plein d’humanité. C’est une bibliothèque vivante qui vient de nous quitter. C’est une triste nouvelle. Je vais trouver le moyen pour lui rendre hommage, c’est certain », estime le député de Rimouski, Harold LeBel.

« Il était un grand amoureux du baseball. Il assistait à toutes les rencontres de son petit-fils. Il avait un sens de l’humour que les gens ne soupçonnent même pas! Pierre était aussi une personne qui valorisait l’action communautaire », ajoute l’ancien maire de Saint-Anaclet, auteur et homme de baseball, Alain Dumas.

« Un des esprits les plus brillants »

L’ex-journaliste et président de la Fondation Sandy-Burgess, Harold Michaud, déplore aussi la perte de ce grand homme de région.

« Pierre Jobin était un grand ami de la Fondation Sandy-Burgess, même si lui et Sandy étaient à l’opposé en matière de convictions politiques. C’étaient deux grands intellectuels et ils se respectaient mutuellement sur une même cause, celle de la région. Pierre Jobin était un des esprits les plus brillants que j’ai rencontrés dans ma vie. Il était très intelligent tout en sachant rester humble. On ne parvient pas à dénombrer la quantité de gens qu’il a aidés, seulement par sa connaissance du code d’assemblée Morin : des regroupements forestiers, des organisations de sport, etc. Des fois, ça brassait pas mal mais il ramenait de l’ordre. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×