24.09.2020
COVID-19 Impossible pour l’instant de chiffrer l’impact de la crise

Impossible pour l’instant de chiffrer l’impact de la crise

Mais les finances de Rimouski sont affectées, c’est certain!

La crise du coronavirus affecte les finances de la Ville de manière certaine et le maire, Marc Parent, croit qu’on sera en mesure de dévoiler des chiffres aux contribuables mais pas avant encore un mois.

C’est ce qui ressort notamment du point de presse du maire Parent, ce matin.

« La crise actuelle suscite une augmentation assez importante dans les coûts de certaines activités. Nous avons aussi des diminutions importantes de revenus, entre-autre sur les droits de mutation (taxes de bienvenue). Il y a aussi un impact important dû au fait qu’on ne demande plus des frais d’intérêt. Je rappelle que le 1er juin (lundi) est la prochaine échéance des taxes », explique-t-il.

« On comprend qu’il y a des gens qui sont dans des situations difficiles et s’ils veulent retarder leur paiement, ils n’auront pas à subir des frais d’intérêt. Je demande cependant aux gens qui ont la capacité d’effectuer leur paiement de le faire le plus tôt possible. Quand les revenus de taxes ne sont pas au rendez-vous, la Ville doit recourir à d’autres moyens qui augmentent nos frais », poursuit le maire Parent.

« Oui, il y a un impact sur les finances; oui il y aura un manque à gagner, mais la situation n’est pas catastrophique. Nous suivons les choses de très près », a ajouté monsieur Parent.

Le journal le soir s’est permis d’insister dans la période de questions : La Ville sera-t-elle en mesure de dévoiler les chiffres sur l’état de ses finances aux contribuables?

« Nous allons le faire. Nous essayons de déterminer le meilleur moment pour le faire. Il y a une certaine volatilité, présentement, dans notre capacité à prédire l’impact réel des coûts associés à la crise. Ça va se faire très bientôt, en juillet ou en août. Mais c’est certain que nous allons tenir les citoyens au courant quand nous auront obtenu une compréhension plus précise des chiffres. Chose certaine, oui il y a un impact financier mais il reste à déterminer son ampleur », répond monsieur Parent.

Camps de jour chamboulés

Par ailleurs, le maire Parent a annoncé qu’il effectuera une présentation complète de la préparation des camps de jour d’été pour les jeunes en compagnie de la directrice du Service des loisirs de la culture et de la vie communautaire, Karine Desrosiers, mardi, à 14 h. Ce sera en téléconférence mais les détails sur la plateforme de diffusion qui sera utilisée demeurent à être précisés. Surveillez le site Web de la Ville.

« Nous avons reçu énormément de questions entourant les camps de jour. Qui y aura accès? Quelles seront les mesures de sécurité? Quelle sera la tarification? Quelles seront les heures d’ouverture? Une chose est certaine : on n’aura pas le choix de diminuer substantiellement le nombre d’inscriptions acceptées. »

« Les normes sanitaires sont sévères, il faudra les appliquer et ça aura des impacts sur le nombre de jeunes qui peuvent être présents dans les camps. Il y a des coûts importants associés à ces mesures qui font en sorte de quadrupler le coût par enfant. Vous aurez tous les détails mardi prochain », promet-il.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×