13.08.2020
Actualités Océanic Le retour de Lafrenière : « Assurément une possibilité » - Serge...

Le retour de Lafrenière : « Assurément une possibilité » – Serge Beausoleil

Serge Beaucoleil a parlé aux médias cet après-midi

C’est un Serge Beausoleil prêt à repartir la machine qui s’est adressé aux médias à deux jours du repêchage de la LHJMQ en vue sa 10e saison à la barre de l’Océanic de Rimouski.

L’homme de hockey no 1 de l’équipe doit passer à une autre étape à la suite des trois saisons compétitives vécues avec la présence d’Alexis Lafrenière dans son alignement. Ce dernier sera le tout premier appelé au prochain repêchage de la LNH qui sera toutefois retardé en raison de la pandémie actuelle. Ce qui entrouvre la porte à un possible retour de Lafrenière pour une courte période à l’automne. Le directeur gérant de l’Océanic n’a rien fait pour diminuer les espoirs des partisans de l’équipe qui aimeraient bien revoir leur joueur étoile qui n’a pu faire ses adieux en raison de la fin abrupte de la dernière saison à la mi-mars.

 « C’est sur la planche à dessin, a dit Beausoleil au sujet d’un possible retour. C’est assurément une possibilité. Ce qu’on entend beaucoup, c’est que la LNH va jouer en séries jusqu’à la fin septembre et qu’elle redémarrerait au début décembre. Si on commence début octobre, Alexis va vouloir patiner. J’ai entendu des rumeurs sur l’Europe, mais au risque de se répéter, c’est nous qui avons les droits sur Alexis Lafrenière jusqu’à nouvel ordre. »

Si ça se concrétise, ça signifie que le no 11 de l’Océanic pourrait jouer quelque chose comme de quatre à six semaines à Rimouski avant de rejoindre son équipe de la LNH.

Transactions

Beausoleil a par ailleurs expliqué que les transactions annoncées cet avant-midi venaient compléter les gestes posés, l’hiver dernier, pour miser sur un club plus compétitif. « Avec Alexis dans l’alignement, j’avais le mandat d’aller chercher les joueurs qu’il fallait et de payer le prix que ça imposait. Malheureusement, la suite vous la connaissez avec la pandémie. Il fallait être rationnel et ne pas écouter notre cœur. Nous avons dû laisser aller un joueur qu’on aime et qu’on respecte au plus haut point en Chris Inniss. C’était une décision plus que difficile à prendre, mais nous devions le faire pour aller jusqu’au bout à la dernière année de Lafrenière. »

Beausoleil s’est aussi donné un peu de marge de manœuvre avec des choix additionnels. « Les autres gestes posés nous permettront d’avoir un peu plus de latitude samedi afin de permettre à nos dépisteurs d’aller chercher certains joueurs. On a beaucoup d’options sur la table et on est allé chercher des choix plus tardifs. Si je regarde le repêchage de l’an dernier entre la 10e et 14e ronde, on a trois gars qui ont le potentiel de percer l’alignement la saison prochaine. »

Pour l’instant, il n’a pas de choix de première et de deuxième ronde. « On aimerait bien parler avant le 3e tour, samedi. Ceci dit, on ne fera pas ça à tout prix. »

Les 20 ans

De ses huit joueurs de 20 ans en ce moment, Serge Beausoleil estime que six d’entre eux sont des joueurs vraiment solides avec de bonnes valeurs. « Justin Bergeron, c’est le meilleur défenseur du circuit. Il ne sera pas au rayon des rabais, même chose pour Colten Ellis et Creed Jones, des gars qui valent aussi très cher. Il faut être patient, je ne m’attends pas à ce que ça bouge énormément pour le repêchage. Ce sera plutôt après. Les équipes qui ont intérêt à aller chercher des joueurs de cette ampleur-là vont attendre d’avoir la certitude que la saison va débuter », poursuit-il.

« Peu importe quand ça va commencer cette année, quand les équipes les mieux nanties vont se rendre compte que la porte est ouverte, il y a plusieurs joueurs qui vont trouver preneurs. J’ai eu plusieurs discussions et j’en ai encore. La qualité de nos 20 ans est indiscutable. On a payé pour nos échanges l’an dernier et ce sera la même chose pour ceux qui voudront transiger cette année. » 

Dans le cas d’Ellis, choix de Saint-Louis au repêchage de la LNH en 2019, il a encore un an pour signer son premier contrat professionnel. Sa blessure majeure au genou de la dernière saison, qui lui a fait rater dix semaines, a possiblement incité les Blues à retarder le moment de sa signature, ce qui explique qu’il devrait jouer son année junior de 20 ans. « Il a les meilleures statistiques du circuit dans les trois dernières années. Son retour est fort probable. Il joue pour nous. C’est une autre très bonne nouvelle. On pourrait avoir un portier de très grande qualité cette année encore. »

La première ronde de la séance de sélection de la LHJMQ se tiendra vendredi soir. Les suivantes auront lieu samedi. 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×