01.10.2020
Nouvelle de 18 h Encore deux mois d’attente avant l’ouverture de la marina

Encore deux mois d’attente avant l’ouverture de la marina

La Ville de Rimouski vise le 7 août pour la fin des travaux

La Ville de Rimouski a dû faire face à trois problèmes majeurs dans son projet de la réfection de la marina de Rimouski, ce qui entraîne deux mois de retard pour l’ouverture de la saison.

Pour obtenir plus de précisions sur le projet de 4,3 M$, dont 2,6 M$ assumés par le gouvernement fédéral dans le processus de cession du port au gouvernement du Québec et de la marina à la Ville, le journal le soir s’est adressé au directeur général de la Ville de Rimouski, Claude Périnet. En plus d’être le grand patron des fonctionnaires rimouskois, celui-ci pratique la navigation de plaisance et est donc l’homme tout indiqué pour en apprendre davantage.

Tandis que la marina aurait dû déjà accueillir ses premiers usagers à ce stade-ci du printemps, c’est le 7 août que la marina rénovée devrait être entièrement accessible. Cependant, il faut préciser que certains aspects des services disponibles, principalement la gestion du bâtiment principal, des services sanitaires et du restaurant, relèvent de la Corporation de la marina de Rimouski et non pas de la Ville.

Modèle

« La Ville est propriétaire des actifs comme tels : pontons, terrain, installations, sauf le bâtiment. Un peu comme on fait avec Spect’Art, on est propriétaire des bâtiments et des terrains mais on confie la gestion à une corporation. La marina a la responsabilité de fournir des services aux usagers. Les rôles sont bien précisés », explique monsieur Périnet.

« Pour ce qui est de l’état des travaux, ceux-ci ont été retardés par la crise sanitaire de la COVID-19 (qui a interrompu les chantiers de construction), par des problèmes d’éclosion de cas de COVID-19 qui ont affecté un fournisseur (le fabricant des pontons). On a perdu quelques semaines de productivité. Ça a eu pour effet d’occasionner un retard supplémentaire à celui attribuable directement à la crise », reconnaît Claude Périnet.

Fine pointe

« Puisque nous avons dû modifier les calendriers de production, l’échéancier a été changé et selon les prévisions révisées qu’on nous a soumises, on pense à une livraison de la marina rénovée pour le 7 août. Un des éléments importants est la production des quais. Ils devaient être tous terminés pour début juillet. La dernière étape sera la production des passerelles. Une sur trois a été livrée à Rimouski, au moment où on se parle », ajoute-t-il.

Si les usagers doivent patienter, ils seront récompensés, car les nouvelles installations seront à la fine pointe de la technologie, notamment en ce qui a trait aux connexions électriques et à l’éclairage. « Ce sera complètement refait à neuf et conforme aux normes de 2020. »

Productivité et échéancier

« À date, on est assez content de la productivité d’AJ Construction et du fournisseur de quais, Structures marines. Cependant, il y a tellement de possibilités quant aux problèmes qui peuvent survenir- on est dans des travaux maritimes- que pour l’instant, on maintient l’échéancier et on a bon espoir de livrer avant la date prévue. Nous souhaitons proposer une saison de navigation retardée, mais pleinement profitable aux usagers », note le « d.g. ».

Les travaux permettront aussi d’ajouter 49 places aux 100 places disponibles auparavant pour les bateaux, à la marina. On se limite à 149 places, car à 150, de nouvelles normes s’appliquent et deviennent plus complexes. Si la saison est écourtée, elle pourrait se prolonger plus longtemps que d’habitude à l’automne.

Dragage et rampe de mise à l’eau

Les travaux réalisés pour la rampe de mise à l’eau l’automne dernier ont aussi causé des problèmes. Pendant l’hiver, les dalles de béton préfabriquées installées alors ont bougé. Les travaux n’ont pas été réalisés à la satisfaction de la Ville, ce qui implique des recours juridiques contre Derek Construction.

Claude Périnet (Photo: Pierre Michaud-archives)

Des travaux de dragage ont été réalisés l’automne dernier pour creuser un chenal qui devrait permettre la mise à l’eau des bateaux en période de marée basse autant que de marée haute.

Cependant, la Ville a trouvé une solution temporaire. « En fin de semaine dernière, on a fait des travaux correctifs temporaires avec l’accord de l’entrepreneur. On a fait des tests de mise à l’eau et tout semble être conforme aux attentes de la marina. Ce n’est pas ce qu’on escomptait, mais c’est une solution temporaire. La mise à l’eau peut se faire comme d’habitude. Les gens ne verront pas beaucoup de différence. Il faut maintenant qu’on s’entende avec l’entrepreneur sur un plan légal et il faut être prudent », croit monsieur Périnet.

Important pour l’image de Rimouski

Si la Ville de Rimouski accorde autant d’importance à ces travaux, c’est parce qu’elle souhaite insérer la marina dans son concept de capitale maritime.

« C’est un projet magnifique! Ça va être superbe. La ville de Rimouski est maritime et on s’entend que cette identité doit s’exprimer d’une quelconque façon. Au moment où se sont prises les décisions, le conseil municipal était très intéressé à développer ce créneau qui est spécifique à Rimouski. Avec des installations modernisées qui vont nous permettre d’accueillir plus de gens, on se dirige vers le succès et je crois que toute la communauté rimouskoise devrait être fière de ce projet. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×