28.09.2020
Nouvelle de 18 h Les travaux de la rampe de mise à l’eau sont à refaire

Les travaux de la rampe de mise à l’eau sont à refaire

La nouvelle rampe de mise à l’eau du port de Rimouski, récemment construite dans le cadre d’un projet global de 7 M$ de réfection de la marina, ne serait pas adéquate.

Deux usagers de la marina contactés par le journal le soir témoignent en ce sens. Le premier estime que « Les constructeurs ont manqué leur coup »; le second, que « C’est une catastrophe ».

Alors qu’un d’entre eux demande l’anonymat, le premier Jean-François Dubé, bien connu dans le monde des activités nautiques, accepte de commenter davantage : « Ils ont essayé de travailler pour permettre la mise à l’eau d’embarcations autant à marée basse, qu’à marée haute. Ils ont creusé trop creux et la dalle de béton a bougé de trois ou quatre pouces. L’objectif de permettre la mise à l’eau en tout temps n’est pas atteint. C’est à refaire. »

Version du maire Parent

Le journal le soir a interrogé le maire de Rimouski, Marc Parent, à ce sujet, vendredi dernier.

« Nous faisons face à certains enjeux, présentement (NDLR : dans le dossier de la marina). Le contrat qui avait été octroyé l’an dernier aurait dû permettre une livraison des pontons beaucoup plus rapidement pour cette année. La réalité, c’est que les pontons n’ont pas encore été tous produits et qu’on ne peut pas aller de l’avant avec le plan initial, tant que la totalité des pontons ne sont pas produits. »

« Sauver »

« On a réussi à faire désigner l’entreprise qui les fabrique comme service essentiel (dans le contexte de la crise du coronavirus), compte tenu du fait que la marina est utilisée par les services d’urgence maritime. Pour le moment, la compagnie n’a pas encore été capable de produire tous les pontons, Nous ne sommes donc pas en mesure de mettre en place la totalité de la marina tant qu’on ne les pas reçus. On recherche des alternatives pour « sauver » une portion de la marina le plus rapidement possible », ajoute le maire de Rimouski.

À propos d’un éventuel litige avec le constructeur de la rampe de mise à l’eau, monsieur Parent répond simplement :

« Pour la rampe de mise à l’eau, les travaux ne sont toujours pas terminés. L’objectif, c’est que ces travaux soient terminés et soient bien faits. »

La Ville est la propriétaire de la marina depuis 2018.

Kayaks

Par ailleurs, concernant la mise à l’eau des petites embarcations comme les kayaks, Jean-François Dubé rappelle qu’il demande une rampe de mise à l’eau au centre-ville, près de l’ancien siège social régional d’Hydro-Québec et de l’écluse Price, depuis plusieurs années.

Ce site a déjà été occupé par les kayakistes, il y a une quinzaine d’années. L’automne dernier, monsieur Parent disait qu’il ne voyait pas d’obstacles majeurs à ce projet. Ce site permettait aux kayakistes de naviguer dans la baie et autour de l’île Saint-Barnabé.

Cela pourrait être une belle façon de ramener de la vie dans le centre-ville après la crise.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×