Gouvernement du Québec
02.12.2020
COVID-19 Une bataille perdue, une autre gagnée

Une bataille perdue, une autre gagnée

Le premier ministre trace un premier bilan

Le premier ministre du Québec, François Legault, confirme qu’il y aura plus de préposés aux bénéficiaires formés que prévu, tout en traçant un premier bilan des trois mois de la crise sanitaire.

C’est ce qui ressort notamment du point de presse de 13 h de monsieur Legault, aujourd’hui.

« Ça fait trois mois qu’on mène une guerre contre le virus, pour éviter sa propagation. Je dirais qu’après trois mois, on peut dire qu’on a eu une victoire et une défaite. Notre défaite, c’est dans les résidences pour personnes âgées, comme les CHSLD (centres d’hébergement et de soins de longue durée) et les résidences privées. On a 4 700 décès », explique le premier ministre.

« On a beaucoup de personnes qui habitent dans des résidences pour personnes âgées au Québec, soit 218 000. Il reste que c’est inacceptable ce qui est arrivé dans nos CHSLD. Je ne veux pas faire tout le bilan aujourd’hui – il y aura éventuellement des enquêtes- mais, quand même, on a un devoir de corriger ce qu’on peut corriger et le principal problème qu’on a eu, c’est un manque de personnel. Avant même la crise, il manquait 10 000 employés. Ensuite, il y a eu un autre 10 000 employés qui étaient affectés par la COVID-19 ou ne voulaient pas l’être, pour un total de 20 000 employés manquants », précise François Legault.

2 000 de plus

« J’ai fait un appel à tous et on a trouvé 10 000 volontaires pour nous aider, même sans formation. Je leur dirai merci toute ma vie. Je suis aujourd’hui très content de vous dire que, cette semaine, on aura 9 800 nouvelles personnes qui vont commencer une formation de trois mois jusqu’au 15 septembre. On a convenu avec 2 000 employés actuels, qu’on ne voulait pas perdre cet été, de suivre les formations de l’automne prochain. »

« Il y aura donc une deuxième cohorte. Vous me direz que 2 000 plus 10 000 ça fait plus que 10 000. Bien, si on a plus que 10 000 personnes, tant mieux. Il se peut aussi que des gens sentent qu’ils ne sont pas à leur place dans les CHSLD et qu’on doive les remplacer. L’idée, c’est donc d’en avoir au moins 10 000 formées. Il y a aussi 1700 candidats qui n’ont pas été retenus, mais qui ont accepté qu’on transfert leur dossier dans les résidences privées. Ces personnes-là vont pouvoir aller aider dans les résidences privées. »

Ratio

« La bataille qu’on a un peu perdue a caché, avec raison, l’autre bataille, celle qu’on a gagnée. Il y a 200 000 personnes dans nos CHSLD. Ça veut dire que sur 8,5 M d’habitants, il y avait 8,3 M qui n’étaient pas dans les résidences pour personnes âgées. Parmi ces personnes, il y a eu 500 décès. Quand on regarde le ratio, quand on se compare, si on n’avait pas eu la situation catastrophique dans les CHSLD, ça aurait été une victoire sur toute la ligne. Je veux dire un énorme merci aux Québécois. »

« Pourquoi dans la communauté, on a eu si peu de décès? Parce que les consignes ont été suivies. Si on regarde les autres provinces, plus les 50 états américains, c’est ici que les gens sont demeurés le mieux confiné, à la maison. Ça a aidé à protéger les plus vulnérables et à sauver des dizaines de milliers de vies selon des scientifiques. C’est grâce aux efforts des Québécois. »

Projet de loi 61

Concernant le projet de loi 61, monsieur Legault insiste pour dire que le Québec a un retard à rattraper au sujet de ses infrastructures.

« On a des routes et des projets de transport en commun; on a des hôpitaux à rénover ou à bâtir, et on a nos CHSLD qui seront dorénavant nos maisons des aînés. Mais ça ne va pas assez vite. Je répète que c’est un problème qu’on avait avant la crise. C’est surtout dans trois ministères (Transport, Éducation, Santé) qu’on a besoin de réduire les délais », rappelle monsieur Legault.

« Il y a des hôpitaux qui attendent depuis 10 ans en raison de différentes contraintes. Ça prend des changements à nos lois pour aller plus vite. On ne peut pas tolérer que des projets attendent des années en attendant des évaluations environnementales. On est tous d’accord pour protéger l’environnement, mais est-ce que c’est normal que ça prenne des années? », ajoute François Legault.

Corruption

Si le projet de loi 61 suscite de la controverse, c’est notamment parce que la voie rapide qu’il permet d’emprunter aux différents ministres ouvrirait la porte à des abus ou encore pire à de la corruption.

« Personne au sein de notre gouvernement qui veut revenir à donner des cadeaux à des bandits parce qu’ils ont fait de la collusion pour avoir des contrats. Je pense qu’on est capable de faire des infrastructures plus rapidement, sans avoir des délais de quatre à sept ans pour chaque projet., Une fois qu’on a dit ça, c’est vrai que la session parlementaire n’a pas été longue à cause de la pandémie », a dit le premier ministre à ce sujet.

« Il va falloir se reparler dans les prochains mois avec les partis d’opposition, avec les groupes environnementaux, avec les gens qui ont travaillé sur la Commission Charbonneau et avec toutes les personnes qui s’impliquent dans nos projets. Il faut réaliser les projets dans des délais raisonnables, sans négliger l’évaluation environnementale et sans tomber dans la corruption », a ajouté monsieur Legault.

Racisme

D’autre part, monsieur Legault confirme la création d’un groupe d’action contre le racisme, dans la foulée des événements survenus aux États-Unis, en matière de violence raciale. Il sera coprésidé par deux ministres et quatre députés en feront partie.

« Je souhaite que ce soit un groupe qui sera dans l’action. J’ai demandé aux deux coprésidents d’avoir des recommandations concrètes à proposer dès l’automne pour qu’on puisse être efficace rapidement. On a tous été touchés par ce qui s’est passé aux États-Unis, mais on ne veut pas importer cette violence. La grande majorité des Québécois ne sont pas racistes, mais il y a des personnes racistes au Québec. On peut faire ça ensemble. On est rendu à l’étape de passer à l’action », conclut le premier ministre Legault.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×