27.10.2020
Actualités Politique Des Bicois vont défendre leur identité lors de la consultation

Des Bicois vont défendre leur identité lors de la consultation

La Ville poursuit la démarche de redécoupage des districts

Le conseil municipal de Rimouski a annoncé hier soir, lors de son assemblée régulière du mois de juillet, la poursuite du processus de consultation publique concernant le redécoupage des districts électoraux.

Ce redécoupage ne fait pas l’affaire de citoyens de Sacré-Cœur, dont certains se retrouveraient dans le district du Bic, et de ce district également, où des Bicois craignent que les nouveaux districts électoraux soient identifiés par de simples numéros. Ils s’inquiètent de perdre leur identité, 11 ans après l’annexion de leur village par Rimouski, mais à la demande des élus du Bic de l’époque, entre autres pour des raisons financières.

La présidente du Comité du patrimoine naturel et culturel du Bic, Linda Lavoie, confirme que son groupe va profiter de la consultation publique pour défendre le maintien du nom du Bic et peut-être aussi les limites actuelles de son quartier.

Pas convaincus

« Nous n’avons pas tellement le choix : nous allons participer au processus, nous impliquer dans la suite des choses. On attend impatiemment l’avis public qui doit paraître dans un hebdomadaire pour connaître la procédure à suivre. La présentation du conseil à ce sujet ne nous a pas convaincu. On semble écarter les éléments qui ne servent pas ses orientations. La Ville semble vouloir solidifier l’identité rimouskoise, mais ce qu’elle ne dit pas, c’est que ça viendra amoindrir l’identité bicoise. Ça continue de nous préoccuper, c’est bien sûr. Nous allons faire valoir nos arguments. »

À la question « allez-vous organiser votre opposition ? », madame Lavoie répond : « Bien sûr! ».

Deux autres citoyens, Jean-François Deschênes, de Sacré-Cœur, et Jean Richard, du Bic, sont aussi fortement mobilisés et travaillent en collaboration. Monsieur Richard a lancé le site Internet statuquorimouski2021.com où il tente d’informer les citoyens le mieux possible sur la démarche. Ces deux citoyens aimeraient que le dossier soit repoussé et soumis au conseil municipal qui sera élu en novembre 2021.

Normalement

Le maire, Marc Parent, soutient que la procédure se poursuit normalement, malgré des questions à ce sujet. « Il y a quelques semaines, nous avions annoncé que nous relancions ce dossier et hier, nous avons fourni des détails sur la démarche à suivre à partir de cette semaine. Les citoyens qui veulent nous faire part de leur avis par écrit sur le projet de redécoupage ont deux semaines pour le faire. » Les informations sont accessibles sur le site Internet de la Ville de Rimouski.

Exceptions?

« Certaines personnes nous demandent pourquoi est-ce qu’on ne peut pas maintenir le statu quo pour les prochaines élections en faisant des exceptions pour Sainte-Blandine/Mont-Lebel et Le Bic, mais avec l’augmentation de la population dans certains districts, ce sont maintenant cinq exceptions qu’il faudrait demander. On est tenu par la loi d’avoir un écart de plus ou moins 15% de différence de population entre les districts », ajoute monsieur Parent.

La Ville maintient que les citoyens préoccupés par leur sentiment d’appartenance ne devraient pas s’en faire, puisqu’il s’agit d’une démarche purement administrative.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×