21.09.2020
Nouvelle de 19 h «On doit revoir toute l’organisation du travail dans le milieu de la...

«On doit revoir toute l’organisation du travail dans le milieu de la santé»

Visite du premier ministre Legault à Rivière-du-Loup

Tandis que le Bas-Saint-Laurent se prépare à affronter la seconde vague de coronavirus, le premier ministre du Québec, François Legault, concède qu’il y a des progrès à faire pour mieux planifier le travail, dans le domaine de la santé.

C’est ce qui ressort notamment de la visite du premier ministre à Rivière-du-Loup, aujourd’hui. Monsieur Legault a répondu à des questions sur les négociations dans le secteur de la santé, l’éventuelle seconde vague de COVID-19, le prolongement de l’autoroute 20 vers Rimouski et la pertinence de miser sur l’énergie éolienne pour le développement du Bas-Saint-Laurent.

« J’ai rencontré la présidente, directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo, ce matin. Votre région est très épargnée. Il n’y a pas eu beaucoup de cas de COVID-19 et seulement deux décès. On se prépare pour la deuxième vague de contagion. Il y a une centaine de personnes qui sont en formation de préposé au bénéficiaire (PAB) et qui seront prêtes le 15 septembre pour travailler dans des CHSLD (centres d’hébergement et de soins de longue durée) », a indiqué monsieur Legault en point de presse à 15 h.

 Trop de monde la semaine, pas assez la fin de semaine

« J’ai aussi eu l’occasion de rencontrer, ce matin, des représentants syndicaux. La convention collective est terminée depuis le 31 mars et on doit revoir toute l’organisation du travail dans le milieu de la santé. Madame Malo nous disait ce matin que dans la convention collective, il est prévu que les employés aient droit à une fin de semaine de congé sur deux. Il y a des gens à soigner même la fin de semaine, aussi. C’est paradoxal, car on manque d’employés les fins de semaine et on a trop d’employés la semaine. Ça a créé des problèmes. On est en train de revoir les clauses normatives pour être capable d’avoir beaucoup plus d’employés à temps plein, mais des employés à temps plein qui seront aussi disponibles les fins de semaine. »

35 bars sur 36 pris en défaut

« J’ai aussi rencontré le directeur régional de la Santé publique. Il nous disait que pendant la dernière fin de semaine, 36 bars du Bas-Saint-Laurent ont été visités, mais que malheureusement 35 bars, sur ces 36 bars, comptaient des employés qui ne portaient pas de visière et de masque. C’est très important que les employés portent des masques et des visières et que les clients en portent aussi jusqu’à ce qu’ils soient assis. Nous allons surveiller ça de près. Il y a eu une augmentation du nombre de cas aujourd’hui. Il faut absolument plus de discipline dans les bars », insiste monsieur Legault.

La nouvelle consigne sur le port du couvre-visage en tout temps, dans les lieux fermés, entre en vigueur samedi.

Une occasion en or

Le premier ministre estime que dans le cadre de la crise du coronavirus, alors que les Québécois semblent avoir décidé de prendre leurs vacances au Québec, « Le Bas-Saint-Laurent a une opportunité exceptionnelle de tirer son épingle du jeu en tourisme. Il semble qu’il y a beaucoup de chambres d’hôtel réservées. Il y a des Québécois qui vont « essayer » le Bas-Saint-Laurent cette année. Je souhaite qu’ils l’apprécient, car c’est vraiment beau. Je pense qu’il y a maintenant un consensus pour dire qu’on peut accueillir les touristes en toute sécurité. De plus, je sais qu’il y a d’autres projets touristiques pour la région. Des maires m’en ont parlé. »

Autoroute 20

Le premier ministre a évidemment, comme à chacune de ses visites, eu à répondre à une question sur l’autoroute 20. Il s’est contenté de préciser le sens de sa promesse entendue sur les ondes d’une station radiophonique. Ça ne semble pas être une priorité.

« Le gouvernement libéral a retiré le projet de la 20 vers Rimouski du Plan québécois des infrastructures (PQI) sur 10 ans. Ce que j’ai dit, c’est que je m’engage à le faire réinscrire sur le PQI avant la fin de mon mandat et je vais respecter ma promesse. » La 20 ne figure pas sur la liste des projets que le gouvernement veut faire avancer rapidement avec le projet de loi 61.

Énergie éolienne

L’énergie éolienne a été identifiée comme une priorité de développement par des élus de la région. Monsieur Legault a été interrogé à ce sujet.

« Il y a des choses qui ont changé. Contrairement à la position qui était défendue auparavant par Hydro-Québec, on reconnaît que le coût de production de l’énergie éolienne est très intéressant. C’est peut-être même la forme d’énergie la plus intéressante quand on regarde le coût  (six cents du kw/h). Ça veut dire que les prochains projets pourraient ou devraient être des projets éoliens. Ça regarde mieux que ça regardait. »

Port du couvre-visage

Par ailleurs, le premier ministre Legault maintient que le port du couvre-visage demeure important, surtout qu’il n’y a pas de vaccin à l’horizon à court terme. « Il faut s’y habituer. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×