28.10.2020
Actualités Politique Trois préfets déplorent ne pas avoir été invités par le premier ministre

Trois préfets déplorent ne pas avoir été invités par le premier ministre

Les préfets des MRC de la Mitis, la Matapédia et la Matanie, Bruno Paradis, Chantale Lavoie et Andrew Turcotte, déplorent ne pas avoir été invités à s’entretenir avec le premier ministre, François Legault, lors de sa visite dans la région, la semaine dernière, où il s’est rendu à Rivière-du-Loup et à Carleton, passant au-dessus de l’Est du territoire.

Les élus de l’Est du Bas-Saint-Laurent ont brillé par leur absence involontaire. « Ce n’est pas que nous n’avions rien à discuter avec M. Legault, c’est que nous n’avons jamais reçu d’invitation. À plusieurs reprises, on voit des annonces ministérielles ou des visites dans l’Ouest de notre région. On se pose la question à savoir si nous sommes victimes des allégeances politiques et démocratiques de nos circonscriptions ? J’espère sincèrement que ce n’est pas le cas », de dénonce Andrew Turcotte, préfet de la MRC de La Matanie.

« Nous aussi on a des enjeux »

Chantale Lavoie (Photo Facebook)

« Je sais que le prix de l’essence est plus élevé dans notre région qu’ailleurs au Québec, mais je vous assure que nous aurions été capables de pouvoir rejoindre nos collègues du Bas-Saint-Laurent ou ceux de la Gaspésie si on nous avait offert la possibilité de nous entretenir avec M. Legault. Nous aussi, on a des enjeux et des projets à partager. Les réalités, d’une MRC à l’autre, et ce même en étant situées dans la même région administrative, sont à la fois semblables et distinctes. Comment le faire valoir quand nous n’avons pas l’opportunité de profiter du passage de notre chef d’État ? », ajoute Mme Chantale Lavoie, préfète de la MRC de La Matapédia.

Bruno Paradis (Photo: capture d’écran)

Pour sa part, M. Bruno Paradis, préfet de la MRC de La Mitis, s’exprime comme suit : « C’est décevant pour les élus de l’Est du Bas-St-Laurent. Nous aurions aimé rencontrer notre premier ministre. Nous nous attendions à être également invités pour faire part à M. Legault et Mme Proulx de problématiques qui touchent nos populations et les solutions que nous souhaiterions mettre en place pour y répondre. Nous comprenons la réalité de l’immensité du territoire québécois, mais il reste que nous souhaitons ardemment rencontrer notre premier ministre et espérons qu’il sera sensible à notre demande. On vous attend cet automne ou quand vous le pourrez dans l’une de nos trois MRC. On aura vraiment plein de choses à discuter et à vous présenter. Vous connaissez notre réputation : nous savons bien recevoir et croyons que rien ne vaut une rencontre en personne », poursuit le préfet de la Mitis, Bruno Paradis.

De nombreux intervenants craignent que le gouvernement ait une oreille plus attentive aux demandes de l’Ouest du territoire qui est représenté par un député de la CAQ, Denis Tardif. D’autres se sont sentis exclus du processus de consultation visant à établir les trois priorités de la région pour la relance économique.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×