22.10.2020
Actualités Économie Le Marché public de Rimouski déploie son marché virtuel

Le Marché public de Rimouski déploie son marché virtuel

Le Marché public de Rimouski lance son tout nouveau marché virtuel dans le cadre de la semaine québécoise des marchés publics, qui se déroule du 6 au 16 août.

C’est à compter de ce mercredi 6 août que les consommateurs pourront commander en ligne pour ensuite récupérer leurs victuailles au marché en plein air situé au parc de la

Gare le samedi suivant soit en se rendant au kiosque du producteur ou en optant pour la livraison à l’auto. « Ce nouveau service vise à favoriser le maintien du lien entre les exposants et la population locale en proposant aux consommateurs de précommander leurs produits. Cette vitrine sur le Web offre une nouvelle façon de consommer des produits locaux, pour ceux et celles qui préfèrent ne pas aller au marché à l’heure de pointe », explique la présidente du Marché public et copropriétaire de Manger saison, Marise Bélanger.

Précommander et se faire livrer à l’auto

Le marché virtuel permet donc de précommander et de payer ses achats à l’avance auprès des différents producteurs qui ont adhéré à ce nouveau service pour ensuite venir les récupérer aux kiosques des producteurs. Les consommateurs pourront aussi faire assembler leur commande et la faire livrer à l’auto sur rendez-vous le samedi, entre 10 h et 14 h, au coût de 5 $.

« Le Marché public s’est inspiré du succès remporté par la formule de livraison à l’auto répétée à quatre reprises le printemps dernier pour développer cette plateforme transactionnelle et lancer cette nouvelle initiative avec l’Association des marchés publics du Québec. Ainsi, le consommateur pourra récupérer sa commande en réduisant le temps d’attente », précise Mme Bélanger.

Ce service complémentaire au marché en plein air, qui en est à sa première phase de développement, participera au maintien du lien entre producteurs et consommateurs en dehors de la saison estivale et rendra encore plus accessibles les produits frais et locaux à l’année.

Le projet est financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, dans le cadre du programme Territoires : priorités bioalimentaires.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×