20.10.2020
Nouvelle de 18 h Mairie de Rimouski : le nom de Gaston Rioux circule

Mairie de Rimouski : le nom de Gaston Rioux circule

Le nom de l’ex-président de la Commission scolaire des Phares, Gaston Rioux, circule au nombre des candidats potentiels pour la course à la mairie de Rimouski, en novembre 2021.

Le journal le soir a appris que monsieur Rioux a déjà des partisans, qui refusent de s’afficher, mais le principal intéressé s’est dit surpris que l’information se soit rendue à l’auteur de ces lignes.

« Je suis surpris et flatté. Toutefois, c’est certain que je ne ferme aucune porte présentement. Les expériences acquises à la Commission scolaire et à la Fédération des comités de parents du Québec m’ont permis de bien connaître les aspects de politique et de gouvernance. C’est certain que, dans le fond, quand on a ça en dedans de nous le service public, la politique, ça peut toujours nous intéresser », commente-t-il d’abord.

« Mais je dois vous dire, comme tout bon politicien, que ne suis pas rendu au terme de ma réflexion à ce sujet. J’ai beaucoup de projets en chemin présentement, que ce soit sur le plan de ma profession (vétérinaire) ou autre, qui vont dicter ce que je vais faire dans le futur », ajoute monsieur Rioux.

Celui-ci a été président de la CS des Phares pendant six ans et a rempli le même rôle à la Fédération des comités de parents pendant quatre ans. Il en a aussi été le vice-président pendant deux ans.

Autres candidats

Le maire sortant de Rimouski, Marc Parent, n’a toujours pas confirmé ou infirmé sa candidature en 2021. Monsieur Parent a pris la relève d’Éric Forest, qui n’avait pas complété la dernière année de son mandat, en novembre 2016. Puis, l’année suivante, il s’est présenté aux élections municipales, à la mairie, à l’invitation de certains membres du conseil. Monsieur Parent était auparavant conseiller du Bic.

Comme il s’était engagé à ne pas se présenter pour un plein mandat quand il a assumé la fin de celui de monsieur Forest, d’autres membres du conseil n’ont pas voulu lui accorder leur soutien, mais la majorité l’a emporté et a levé cette condition pour lui permettre de le faire.

Une décision en septembre

Un éventuel candidat qui semble avoir déjà une longueur d’avance dans le cœur des électeurs est l’ancien député néodémocrate de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron, qui bénéficie du soutien de l’ancien conseiller du district Terrasse Arthur-Buies, Jean-Yves Beaulieu.

Monsieur Caron a toujours maintenu ces dernières semaines qu’il annoncerait sa décision en septembre prochain.

Par ailleurs, autour de la table du conseil actuel, seule la conseillère du Bic, Virginie Proulx, apparaît comme une candidate potentielle, mais il faut bien préciser qu’elle n’a rien confirmé en ce sens.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×