25.11.2020
Nouvelle de 19 h Guy Caron touché par les nombreux encouragements

Guy Caron touché par les nombreux encouragements

L’ancien député fédéral courtisé pour la mairie de Rimouski

L’ancien député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron, se dit touché par les marques d’encouragement à se présenter à la mairie de Rimouski en 2021, reçues depuis la semaine dernière.

« Guy Caron est le candidat qu’il nous faut », publiait le journal le soir, jeudi dernier. Cet article faisait référence aux démarches entreprises par l’ancien conseiller municipal Jean-Yves Beaulieu, un vieil allié de monsieur Caron, pour convaincre de confirmer son intention d’être candidat à la mairie.

Rappelons par ailleurs que monsieur Caron a été invité à se prononcer sur la situation à la mairie de Rimouski à la suite des démêlés entre la conseillère Virginie Proulx et le maire, Marc Parent, lors des dernières semaines.

Encouragements

Le plus récent texte concernant monsieur Caron a suscité une bonne cinquantaine de commentaires, la plupart très favorables. Les lecteurs vantent son leadership, son dynamisme, sa crédibilité et son intégrité, notamment.

« Ces encouragements sont très flatteurs et c’est très agréable de se sentir apprécié. C’est une grande source de satisfaction personnelle, ça va de soi. Je suis présentement très occupé à faire l’école à mes enfants. Je suis aussi en recherche d’emploi, mais c’est un peu plus difficile avec la crise du coronavirus. Je ne crois pas pouvoir prendre une décision par rapport à mon intérêt réel pour la mairie avant au moins de la fin de l’été. »

« Ce sont des décisions qui vont se prendre avec la famille. Il y a beaucoup d’éléments à considérer. Un autre fait important, c’est qu’il faudrait que je définisse ma vision de l’avenir de Rimouski si je décidais de m’avancer », confie monsieur Caron.

Les impacts de la pandémie

Le dossier de la cathédrale et le développement du parc industriel de Rimouski sont des sujets qui l’interpellent.

« Oui, tout comme l’ensemble de l’économie régionale et l’impact qu’aura la crise du coronavirus sur les finances de la Ville de Rimouski. Ça, ça me préoccupe. Le Québec et les corporations municipales risquent d’avoir certaines difficultés au point de vue économique. On manque de rentrées d’argent. Le fédéral, présentement, est en train d’investir beaucoup d’argent pour soutenir l’économie, mais les municipalités auront des défis importants à affronter suivant la période de la COVID-19 au bout de la ligne. Il y a une période charnière qui s’en vient », affirme celui qui a été député de 2011 à 2019.

Guy Caron ne cache pas qu’il se tient très bien informé de l’actualité rimouskoise et régionale.

 « Il y a également une négociation importante qui s’en vient entre la Ville et ses employés. Il y a beaucoup d’enjeux importants qui seront débattus pendant la campagne électorale et qui auront des impacts par la suite. Je me tiens au courant de ce qui se passe. »

Visite

Monsieur Beaulieu confiait la semaine dernière qu’il s’est attelé à la tâche de dénicher des appuis importants pour monsieur Caron. Selon Jean-Yves Beaulieu, une rencontre devrait avoir lieu à Rimouski en juillet.

« J’irai peut-être à Rimouski en juillet, mais j’irai peut-être en juin, aussi », lance Guy Caron, amusé.

« Quand je passe à Rimouski, je vais toujours voir Jean-Yves. Il a été d’un appui indéfectible lors de la course à la chefferie du NPD (NDLR : monsieur Caron était candidat). Il m’a toujours exprimé son appui. C’est un bon ami. C’est compliqué avec le confinement, étant donné que je suis en Outaouais (NDLR : il a aussi une résidence à Rimouski), car je me retrouve dans l’obligation de respecter des quarantaines », conclut-il.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×