31.10.2020
Nouvelle de 17 h Le député LeBel fera le point concernant la cathédrale

Le député LeBel fera le point concernant la cathédrale

Le député de Rimouski à l’Assemblée nationale, Harold LeBel, annonce son intention d’intervenir dans le dossier de la cathédrale de Rimouski.

Monsieur LeBel a convié les médias régionaux, cet après-midi, à une conférence de presse prévue pour jeudi, à 10 h, sur le toit de Place Saint-Laurent (où on pourra sûrement prendre de belles photos avec la cathédrale!) pour une rencontre où « il parlera de la cathédrale Saint-Germain de Rimouski. »

Interrogé à savoir si cette intervention est strictement ponctuelle, à la suite de sa demande au gouvernement du Québec d’inscrire la cathédrale comme bien patrimonial afin d’obtenir des subventions, ou s’il entend s’impliquer plus assidûment, monsieur LeBel précise ce qui suit : « Je veux rendre publics la demande et son suivi, mais aussi dévoiler des pistes de solutions proposées par la ministre (Culture) pour sauver la cathédrale. »

Cette fois-ci, la bonne?

« Le gouvernement du Québec subventionne l’église de Trois-Pistoles et même des mosquées pour les musulmans dans la province et nous, à Rimouski, qu’est-ce qu’on fait? On attend notre tour! Ça fait longtemps que nous espérons une intervention plus musclée de monsieur LeBel et j’espère que cette fois-ci sera la bonne. Ce serait le bienvenu, qu’il nous aide, ce serait même normal, je dirais », commente le président du Regroupement pour la sauvegarde de la cathédrale de Rimouski, Jacques Landry.

Carnet de santé

Le dévoilement d’un nouveau carnet de santé de la cathédrale, il y a deux semaines apporte de l’eau au moulin de ceux qui veulent restaurer l’église fermée depuis novembre 2014, tout en y conservant son volet religieux.

Les réparations urgentes seraient moins importantes que prévues, à 350 000 $ environ, et les moins urgentes, moins coûteuses que prévu, à 2,3 M$ au lieu de 3,5 M$.

Rappelons cependant que le torchon brûle toujours entre la Fabrique Saint-Germain, propriétaire de la cathédrale, et l’Archevêque de Rimouski, Denis Grondin. Ce dernier a entamé une procédure judiciaire pour faire démettre les marguilliers de leurs fonctions, alléguant que les gestes qu’ils posent ne sont pas dans l’intérêt de la cathédrale.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×