28.10.2020
Nouvelle de 19 h On peut espérer une deuxième vague… de touristes!

On peut espérer une deuxième vague… de touristes!

Les sites et entreprises touristiques de la région rimouskoise vivent d’optimisme et espèrent une deuxième vague… de touristes, d’ici octobre.

La portion estivale de la saison touristique tire à sa fin, mais on voit de plus en plus de véhicules et de visiteurs en provenance d’autres provinces que le Québec, tandis que les Québécois ont été fort nombreux à visiter la région en juin, juillet et août.

« C’est une tendance qu’on observe, présentement. Les Québécois voyagent beaucoup en saison estivale, mais là, on commence à voir beaucoup de véhicules immatriculés en Ontario, par exemple. Quand on se promène en ville, on le réalise. Ce sont souvent des voitures de location qui viennent de l’Ontario mais avec des visiteurs d’autres régions. Nous l’avons encore vu ce midi, alors que nous étions un groupe de Tourisme Rimouski à attendre pour commander au resto Chez Saint-Pierre, au Bic. On peut anticiper un beau mois de septembre, d’autant plus que nos attraits continuent leurs activités », commente la responsable des communications de Tourisme Rimouski, Isabelle Poirier.

On s’adapte

« On s’adapte. On pensait d’abord n’être en opération que jusqu’à la fête du Travail, mais nos principaux sites touristiques ont tous décidé de prolonger leur saison. Maintenant, on parle de se rendre jusqu’à l’Action de Grâce, car il y a une demande. Ça fait du bien, car on voit qu’on a encore du temps pour accueillir les visiteurs », renchérit madame Poirier.

Les principaux attraits rimouskois, le Site historique maritime de la Pointe-au-Père, le Canyon des Portes de l’Enfer, le Parc du Bic et les Jardins de Mitis demeurent ouverts, au moins jusqu’au 1er octobre.

Isabelle Poirier. (Photo: courtoisie)

« Le Musée régional est ouvert à l’année, mais présente de nouvelles expositions qui pourraient s’avérer intéressantes pour les visiteurs. Le Bureau d’information touristique est ouvert à l’année en semaine, mais nous avons ajouté une journée de fin de semaine, le samedi, pour tout le prochain mois également. On peut espérer avoir du beau temps, comme ce fut le cas ces dernières années. Demeurons vigilants et accueillants pour les touristes! On est là et le mois de septembre va être bon. Nous sommes très confiants », explique aussi madame Poirier.

Ça va bien pour le Site historique

Preuve que les choses se déroulent mieux qu’anticipées, la situation du Site historique maritime de la Pointe-au-Père s’est améliorée. Son directeur général, Serge Guay, craignait un déficit pouvant aller jusqu’à 500 000 $ si les choses demeuraient au même point qu’en début de saison.

On envisageait de clore la saison après la fête du Travail, mais on a maintenant décidé de la poursuivre.

« Nous serons en opération jusqu’à l’Action de grâce. Quand on avait fixé la date du 7 septembre, il y avait des incertitudes sur le plan financier. Serge a travaillé fort et obtenu du soutien gouvernemental. On avait évalué la fréquentation de cet été, au départ, à 10 000 personnes et ça s’annonce pour être davantage. Il y a moins d’incertitude. Ça circule pas mal sur le Site. L’Est du Québec est populaire. Ça fait plusieurs années d’affilée que le mois de septembre est bon pour nous. Tout ça nous permet d’espérer pour le mieux », confirme la directrice adjointe, Anne-Marie Bourrassa.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×