20.10.2020
Nouvelle de 19 h Le suspense perdure pour les candidatures à la mairie de Rimouski

Le suspense perdure pour les candidatures à la mairie de Rimouski

Le suspense va durer encore un certain temps en ce qui concerne l’identité des différents candidats à la mairie de Rimouski l’année prochaine, même si au moins une confirmation était attendue ces jours-ci.

L’ex-député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, doit repousser son annonce à octobre voulant qu’il soit ou non candidat à la mairie de Rimouski, en novembre 2021. D’autres candidatures attendues ne sont pas davantage annoncées. Une a été retirée.

Selon des informations recueillies par le journal le soir, aujourd’hui, monsieur Caron a beaucoup de travail avec son nouvel emploi de directeur général chez Héritage Bas-Saint-Laurent, un organisme voué à la promotion de la culture anglophone et à la défense des droits des personnes anglophones.

Guy Caron (Photo: archives)

De sorte qu’il se voit mal pouvoir annoncer une décision en septembre, tel qu’il s’était engagé à le faire il y a quelques semaines, mais plutôt au début d’octobre.

Un adversaire potentiel de monsieur Caron n’est plus dans le portrait, à la suite d’une nomination importante. L’ancien président de la Commission scolaire des Phares, Gaston Rioux, a été nommé président de l’Ordre des vétérinaires du Québec, il y a moins d’une semaine.

La conseillère Virginie Proulx

Autour de la table du conseil actuel, les aspirants à la mairie sont rares. Le conseiller de Sacré-Cœur, Sébastien Bolduc, a déjà fait part d’un certain intérêt l’automne dernier, mais il n’a pu être joint aujourd’hui. La conseillère du Bic, Virginie Proulx, répond, amusée : « Si ma réflexion évolue? Elle évolue tous les jours, mais honnêtement, je ne suis pas encore prête à annoncer quoi que ce soit. Je ne suis pas rendue là. »

Virginie Proulx (Photo: Facebook)

Une information parvenue à l’auteur de ces lignes veut qu’un parti politique municipal se forme dans le secteur du Bic pour appuyer madame Proulx, qui soutient ne pas être au courant de cette démarche.

Climat malsain

En juin dernier, le journal le soir rapportait les propos du conseiller du district Saint-Pie-X, Simon Saint-Pierre, qui estimait que les attaques de certains citoyens envers les élus municipaux créaient un climat malsain. Selon monsieur Saint-Pierre, ce climat malsain autour du conseil municipal pourrait coûter des candidatures intéressantes aux Rimouskois, les intéressés assistant au traitement qui est réservé aux élus par certains citoyens.

« Le climat s’est un peu amélioré par rapport à ce qu’il était en juin. C’est bon signe, mais à 14 mois des élections municipales de 2021, c’est encore trop tôt pour parler de retours ou de départs des conseillers. Pour le poste de maire, c’est un peu plus normal qu’on en parle d’avance. Ce pourrait être une bonne chose si le candidat auquel on pense tous (Guy Caron) annonçait sa candidature bientôt. En ce qui me concerne, je ne me vois pas prendre une décision avant l’été 2021 », déclare monsieur Saint-Pierre.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×