30.09.2020
COVID-19 Un changement de palier qui implique le resserrement de certaines mesures

Un changement de palier qui implique le resserrement de certaines mesures

Le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, signale que le changement de palier du vert vers le jaune de la région implique le resserrement de certaines mesures comme la limitation des visites dans les établissements de santé et la fermeture des cours en présentiel dans les cégeps.

En fait, le Bas-Saint-Laurent est présentement plus près de la zone orange qu’un d’un retour vers la zone verte. « On peut comprendre les étudiants d’être déçus de devoir suivre leurs cours en ligne, mais c’est une nécessité dans la situation actuelle. Le virus circule dans la région, et particulièrement dans le groupe d’âge des étudiants du collégial. Ensuite, ces jeunes rencontrent d’autres personnes d’autres âges. On commence à avoir des cas chez les plus de 40 ans, ce qu’on n’avait pas la semaine dernière », a indiqué le Dr Leduc lors d’un point de presse mardi après-midi.

De La Pocatière vers Rivière-du-Loup et …Rimouski

L’enquête épidémiologique démontre que l’éclosion a débuté dans un party privé regroupant plus de 100 personnes à La Pocatière, le 30 août. De là, le virus s’est propagé vers Rivière-du-Loup. « Les gens du Kamouraska vont des dans les commerces et les bars de Rivière-du-Loup. Pour ce qui est de savoir si les cas de Rimouski viennent aussi de là, il y a des règles de confidentialité à respecter, mais c’est clair qu’il n’y a pas de frontière dans les Basques et que plusieurs personnes vont régulièrement de Rimouski à Rivière-du-Loup ou l’inverse, pour toutes sortes de raisons », a répondu le Dr Leduc au Journal Le Soir.

Le Dr Leduc précise que des gens présents à la fête initiale au Kamouraska se sont rendus dans Beauce-Appalaches, dans des bars de Québec et même jusqu’en Mauricie et dans les Bois-Francs. Le médecin ajoute que l’alcool est présent dans la plupart des contaminations. « L’alcool aidant, les gens oublient de respecter les mesures de distanciations. Il faut que ça cesse. Nous faisons vraiment appel la vigilance de la population. On ne voudrait pas devoir prendre des mesures encore plus restrictives ».

Activités sportives maintenues pour l’instant

Pour le moment, les activités de sports civils et scolaires sont maintenues, mais des discussions sont prévues à ce sujet. Le directeur de la santé publique n’exclut pas que d’autres lieux soient ciblés par des appels à la vigilance dans les prochains jours. « Des enquêtes sont en cours. Il y a des cas partout au Bas-Saint-Laurent », indique celui qui confirme un cas positif dans une résidence pour personnes âgées de Rivière-du-Loup et que des employés de la santé sont présentement en isolement.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×