27.10.2020
Actualités Économie Régionair va de l’avant pour sa phase 2

Régionair va de l’avant pour sa phase 2

La direction du projet Régionair, visant à mieux desservir la population régionale en matière de transport aérien, annonce qu’elle passe à la phase 2 de ses démarches, soit la planification du démarrage et l’évaluation de l’implantation de celui-ci à l’échelle provinciale.

Cette initiative est née à Mont-Joli à la suite de l’annonce de l’abandon de liaisons régionales par Air Canada, le 30 juin dernier.

Les instigateurs du projet confirment le recrutement de Bernard Juteau comme conseiller au développement du projet. Monsieur Juteau a le mandat de la représentation, de la promotion et de la mise en place opérationnelle et commerciale de Régionair.

Régionair est une régie intermunicipale provinciale de transport aérien dont les membres sont les municipalités, MRC et villes qui désirent mettre en place ou maintenir des dessertes aériennes fiables et régulières.

Gouvernance

« La gouvernance sera régionale et propre à chacune des régions du Québec. Régionair offrira un service d’analyse et de coordination aux régions/villes impliquées et concernées par les services aériens dispensés localement. Régionair sera le mandataire pour la négociation et l’octroi des contrats de service. Elle proposera une desserte de base en adéquation avec la demande, développera une image de marque, en fera la promotion et favorisera l’appropriation régionale de la desserte aérienne », indique un communiqué.

En sus des porteurs de projets Bruno Paradis et Chantal Duchesne, l’équipe provisoire inclut Ron Tuggey en tant qu’expert à la logistique et maître André Lemay comme conseiller juridique.

De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent a également fait part de sa volonté d’être partenaire de ce projet.

Bruno Paradis (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Appuis importants

Le projet Régionair apparaît porteur d’avenir pour divers intervenants.

« Régionair est un concept novateur pour solutionner la problématique, non seulement pour les régions directement concernées, mais qui peut aussi être appliqué sans grand bouleversement à l’ensemble du territoire québécois. Il y aura enfin une alternative coordonnée et réaliste pour la mise en place de dessertes aériennes régionales », estime Bernard Juteau, conseiller au développement du projet Régionair

« Le développement des régions passe par une desserte aérienne fiable et prévisible. Régionair deviendra l’outil privilégié pour assurer la desserte aérienne régionale, et ce, sur l’ensemble du territoire québécois, si telle est la décision de chacune des régions. Les régions individuellement auront le pouvoir de développer un marché et une offre touristique à leur image », ajoute Bruno Paradis, président de la Régie intermunicipale de l’Aéroport régional de Mont-Joli et préfet de la MRC de La Mitis.

« Le maintien en opération des aéroports régionaux sera favorisé par la mise en place des services réguliers de Régionair et inversement, ce maintien des infrastructures aéroportuaires régionales assurera la pérennité des services aériens », selon Chantal Duchesne, directrice générale de l’Aéroport régional de Mont-Joli.

« Nous appuyons la Régie intermunicipale de l’Aéroport régional de Mont-Joli dans ses démarches pour ce projet de création d’un service aérien régional québécois desservant les régions du Québec et nous croyons que ce projet est important et essentiel pour une solution de transport régional », déclare la direction de la Régie intermunicipale de l’aéroport Maniwaki et Haute-Gatineau (RIAM)

« Ce projet s’inscrit parfaitement dans notre volonté de maintenir un service de transport aérien vital au développement de nos collectivités, une infrastructure dont les quatre MRC de l’Est du Bas-Saint-Laurent se sont dotées au début des années 2000 », croient Jérôme Landry, maire de Matane et Pierre D’Amours, maire de la Ville d’Amqui.

 « Un aéroport régional est un moteur de développement économique. Sans un transporteur fiable pour ces utilisateurs, ceci met un frein au développement et l’épanouissement d’une région. », affirme Martin Soucy, maire de la Ville de Mont-Joli

« Un projet basé sur les réalités de nos régions pour et avec les gens d’ici. Un service à la couleur de nos régions et aux services de nos citoyens. Une ouverture sur le monde à partir de chez nous ! », estime Chantale Lavoie, préfète de la MRC de la Matapédia

« Régionair est un projet innovant pour les quatre MRC de l’Est du Bas-Saint-Laurent. Un service à prix compétitif qui permettra à plus d’un de se déplacer d’une région à l’autre. Un service qui nous appartient », soutient Andrew Turcotte, préfet de la MRC de La Matanie

« Régionair permettra aux régions de mettre en place des dessertes répondant aux intérêts premiers des communautés desservies favorisant des dessertes efficaces, à prix compétitifs et favorisant les développements économiques et touristiques de ces dernières », conclut Marc Parent, maire de Rimouski.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×