27.10.2020
COVID-19 « Affronter la vague et la casser » -Christian Dubé

« Affronter la vague et la casser » -Christian Dubé

La MRC d’Avignon placée en code jaune

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, vient d’annoncer que la MRC d’Avignon, en Gaspésie, est maintenant placée sous le code jaune, sur l’échelle d’alerte du gouvernement contre la propagation du coronavirus.

« La Santé publique suit quotidiennement l’évolution de la pandémie. À la lumière des données des derniers jours, la Santé publique fait passer la MRC d’Avignon au code jaune. Le reste de la Gaspésie et des Îles de la Madeleine demeurent au code vert. Les autres régions demeurent aussi aux mêmes couleurs qu’elles étaient (Le Bas Saint-Laurent est au jaune). La question des contacts sociaux, au-delà des paliers d’alerte, nous montre qu’il y a vraiment de la contagion communautaire importante. Il faut que les Québécois le réalisent. On doit vraiment affronter cette deuxième vague de contagion et on doit la casser », a indiqué monsieur Dubé.

« Nous avons mis des règles très claires pour ce qu’on doit surveiller en termes sanitaires. J’aimerais dire aux Québécois, si on veut s’assurer qu’on casse la vague, qu’il faut faire attention. Il faut se limiter à ce qui est nécessaire, comme d’aller au travail, aller à l’école. Il faut limiter les autres contacts sociaux, dans la mesure du possible », a déclaré Christian Dubé.

Choix important

« On a un choix important à faire, présentement. C’est un choix d’équilibre entre le confinement qu’on a connu et qu’on ne veut pas retrouver et des sacrifices au chapitre de nos contacts sociaux. Il faut éviter les soupers de famille, les barbecues, les mariages, les anniversaires, les soupers entre amis, les funérailles et toutes les occasions où on multiplie les contacts. SVP, dans les prochains jours, évitez les contacts sociaux, parce que la contamination actuelle provient de nos rassemblements en famille et entre amis. C’est là qu’on se fait mal. Si on continue, on va rentrer dans le mur. Si on le fait maintenant, ça va faire une différence », a mentionné le ministre de la Santé.

Recrutement positif

« Nous avons au moins quelques bonnes nouvelles. Nous avons fait un appel hier, qui a rejoint plus de 4 000 personnes (pour aider à faire les tests). On voit la compassion dans un moment critique. Ça s’est fait très rapidement. Il y a un travail qui se fait directement dans les centres de santé régionaux pour analyser les candidatures », a précisé monsieur Dubé.

« Une autre bonne nouvelle concerne les cliniques de dépistage. Les temps d’attente ont été réduits. Les gens peuvent voir les temps d’attente sur les sites de leur région », a renchéri le ministre Dubé.

« On est loin d’avoir fini! Dans les prochains jours et les prochaines semaines, on doit faire un effort pour minimiser nos contacts sociaux, peu importe dans quelle région on se trouve et quelle est son code d’alerte de couleurs », a conclu Christian Dubé.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×